1. Le bac pro gestion-administration : pour qui, pour quoi ?
Boîte à outils

Le bac pro gestion-administration : pour qui, pour quoi ?

Envoyer cet article à un ami
Juridique, commercial, marketing, accueil ou encore ressources humaines... quel que soit le secteur qui vous intéresse, le bac pro GA peut vous y mener. // © DR. // © Phovoir
Juridique, commercial, marketing, accueil ou encore ressources humaines... quel que soit le secteur qui vous intéresse, le bac pro GA peut vous y mener. // © DR. // © Phovoir

Exit les bacs professionnels comptabilité et secrétariat, vive le bac pro gestion-administration ! Créée en 2012, cette spécialité accueille en 2014 ses premiers élèves de terminale. Désormais, c’est donc le bac GA qu’il faut choisir pour être formé aux métiers de la gestion administrative. Qu’y apprend-on ? Qui vise-t-il ? À quoi mène-t-il ? Voici de quoi savoir s’il est fait pour vous.

Le bac pro GA, qu'est-ce que c'est ? Cette nouvelle spécialité de bac gestion-administration remplace les spécialités comptabilité et secrétariat. Il est destiné aux élèves qui souhaitent se former à la gestion administrative des petites et moyennes entreprises, des collectivités territoriales, des administrations et des associations ou assister les managers d'équipe dans les plus grandes entreprises.

15 heures hebdo pour les matières générales

En bac pro gestion-administration, vous avez deux types d'enseignements complémentaires. D'un côté, environ 15 heures de matières générales : les maths, le français, l'histoire-géo, les deux langues vivantes, l'EPS (éducation physique et sportive) et la matière prévention – santé – environnement. De l'autre, autant d'heures d'enseignement professionnel où vous apprendrez la gestion et l'administration.

"Côté enseignement général, on garde les matières fondamentales par rapport aux anciennes spécialités et on insiste sur les compétences professionnelles, qui sont en lien direct avec l'entreprise", explique Sophie Mana, professeur au lycée Maintenon de Hyères (83).

Des enseignements professionnels divisés en 4 pôles

PÔLE CE QU'ON Y APPREND
PÔLE 1
Gestion administrative des relations externes
Vous apprenez à gérer les relations commerciales avec les fournisseurs, les prestataires et les sous-traitants mais aussi les prospects, les clients, les usagers et les donneurs d'ordres. Vous découvrez aussi les relations entre l'entreprise et les banques, les administrations et les partenaires métiers.
PÔLE 2
Gestion administrative des relations avec le personnel
Vous allez êtes confronté(e) aux activités de ressources humaines : le recrutement, la préparation des horaires de travail, la paie, la formation, les congés, etc.
PÔLE 3
Gestion administrative interne
Vous allez vous familiariser avec les relations internes en entreprise : notes de service, mails, réunions, courriers, gestions des agendas, organisation de manifestations et déplacements du personnel, etc.
PÔLE 4
Gestion administrative des projets
Vous allez effectuer de la gestion de projets (budget, formalités, autorisations, plannings, réunions, analyser les dysfonctionnements, etc.).


Des salles de cours aménagées en bureaux d'entreprise

Les cours sont transversaux. "Il n'est pas rare qu'un professeur d'enseignement professionnel fasse appel à un professeur de maths ou de français", fait remarquer Sophie Mana. Dans le cadre du bac pro GA, vous devrez valider au moins 55 compétences professionnelles découvertes pendant votre formation, dans le cadre de ces quatre pôles.

Pour vous familiariser avec l'entreprise, les cours sont très pratiques, jusqu'au matériel utilisé : il y a beaucoup d'informatique et les salles sont aménagées comme dans des bureaux. "Pour les pôles 1,3 et 4, vous serez évalué en contrôle continu. En revanche, les connaissances du pôle 2 seront évaluées en contrôle final", précise Karine Allart-Bouriche, professeur au lycée Sainte-Louise-de-Marillac, à Perpignan (66).

Variez vos stages !


En bac pro, vous effectuerez 22 semaines de stage sur trois ans. "Comme la formation est généraliste, les élèves sont préparés à travailler dans divers domaines", affirme Daniel Arnou, proviseur du lycée Notre-Dame-du-Roc à La Roche-sur-Yon (85).

Juridique, commercial, marketing, accueil ou encore ressources humaines... côté secteur, les possibilités sont nombreuses. Alors, n'hésitez pas à varier ! "Si vous faites votre premier stage dans une administration, faites le suivant dans le domaine commercial", conseille Liliane Cousseau, qui enseigne au lycée Notre-Dame-du-Roc Ainsi, vous différencierez plus facilement le travail requis dans une administration publique et dans une entreprise privée.

Le profil requis : soyez autonome mais collectif

Travailler dans le secteur tertiaire exige certaines qualités. "Dans les petites et moyennes entreprises, le chef d'entreprise délègue beaucoup. Vous devez donc savoir travailler en autonomie", avertit Daniel Arnou. Mais pas dans votre coin...

"En cours, il arrive qu'on rassemble les élèves en îlots – un groupe de quatre ordinateurs – de sorte à former une mini-entreprise", raconte Bernard Beysson, chef de travaux au lycée Maintenon de Hyères (83). Cela permet de vous préparer au travail collectif en entreprise. L'aptitude à communiquer est un atout : elle facilite ce travail en équipe. Bref, si vous êtes d'un naturel réservé, forcez-vous. Cela vous fera sortir de votre coquille et vous prendrez confiance en vous.

Comment augmenter vos chances de trouver un stage ?
Misez dès la seconde sur les sociétés qui ont le plus de chances de vous accepter. "Envoyez des candidatures aux petites et moyennes entreprises des alentours, aux collectivités territoriales et aux associations", conseille Claire Parnière, professeur au lycée Frédéric-Ozanam de Châlons-en-Champagne (51).

Si vous vous passionnez pour un domaine pendant votre formation, cherchez dans ce milieu. "Si vous aimez le sport, envoyez votre CV à Decathlon", préconise Gilles Vidal, directeur du lycée professionnel Saint-Charles à Arras. Vérifiez toutefois que votre fonction vous permette de valider suffisamment de compétences.

Surtout, ne prenez pas les stages à la légère, car comme le raconte Bernard Beysson, "certains élèves ont découvert des entreprises pendant leurs stages ou en alternance et se sont vu proposer des contrats à la fin de leur terminale". La conclusion idéale si vous souhaitez travailler tout de suite après votre bac pro.

Sommaire du dossier
Que faire après un bac pro gestion-administration ?