1. Textile, habillement
Boîte à outils

Textile, habillement

Envoyer cet article à un ami

Classés en 36 grands domaines d’activité, plus de 500 diplômes en fiches permettent de se préparer à 250 professions. Dans chaque secteur, les diplômes sont classés par niveau de qualification, du moins élevé au plus élevé. Pour chaque diplôme (CAP, BEP, bacs professionnels, brevets professionnels et mentions complémentaires), le métier préparé est expliqué, les principaux enseignements professionnels sont détaillés et le résultat aux examens, sous statut scolaire et en apprentissage, est précisé. Quand un diplôme est accessible en apprentissage, la lettre (A) est ajoutée à la fin de chaque intitulé.

Le textile et l’habillement sont deux industries distinctes : la première transforme les matières premières (fibres naturelles ou chimiques) en fils ou tissus, la seconde fabrique des vêtements à partir des tissus conçus par l’industrie textile. Le secteur de l’habillement est plutôt constitué d’entreprises artisanales de 10 à 20 salariés majoritairement titulaires d’un CAP. La plupart des CAP présentés ici se rapportent à ce secteur et sont liés à des savoir faire traditionnels, même si la confection se dote aujourd’hui de nouvelles techniques.
Le laser est utilisé pour le découpage de la matière et l’ordinateur pour dessiner les patrons (voir le BEP Métiers de la mode et des industries connexes). L’habillement n’est pas le seul débouché de l’industrie textile, qui conçoit également des produits pour les bateaux, l’électronique (circuits imprimés), les revêtements routiers…

Poursuivre ses études

L’industrie textile s’étant fortement automatisée, le niveau de qualification exigé augmente. Si les titulaires de CAP ou de BEP sont encore appréciés pour certains postes, il est conseillé toutefois de poursuivre ses études jusqu’au bac professionnel. Le seul CAP du secteur prépare à l’activité de conducteur régleur de machines (CAP Conduite de systèmes industriels). Le bac professionnel Mise en oeuvre des matériaux option matériaux textiles donne accès à des emplois de responsable d’unité de production.
Dernier domaine présenté ici, celui de la blanchisserie-teinturerie qui inclut les blanchisseries intégrées hospitalières ou hôtelières et les pressings qui proposent un service de nettoyage à une clientèle de particuliers.

Qualités requises

Patience, bonne vue, goût du travail soigné et bonnes bases en dessin sont nécessaires pour travailler dans les métiers de l’habillement.

Les mots du textile et de l’habillement…


Couture flou : technique permettant de réaliser des vêtements féminins très souples par contraste avec les tailleurs • Métier à tisser : machine servant à la fabrication des textiles • Patron : modèle en tissu ou papier d’après lequel on taille un vêtement • Rentrayer : réparer à l’aiguille.

Sommaire du dossier
CAP rentrayeur (A) BEP métiers de la mode et des industries connexes (A) BEP mise en oeuvre des matériaux (A) MC essayage - retouche - vente (A) Bac pro artisanat et métiers d'art (A) Bac pro métiers de la mode - vêtements, ex-Bac pro artisanat et métier d'art (option vêtement et accessoire de mode) : 1ère session 2011 (A) Bac pro métiers de la mode et industries connexes - productique (A) Bac pro métiers du pressing et de la blanchisserie Bac pro mise en oeuvre des matériaux, option industries textiles (dernière session en 2014)