1. Réussir autrement au lycée expérimental à Saint-Nazaire
Enquête

Réussir autrement au lycée expérimental à Saint-Nazaire

Envoyer cet article à un ami
Les élèves préparent une manifestation avec des banderoles et des guirlandes qu’ils affichent sur la façade du lycée. // © Martial Ruaud / Andia pour l'Etudiant
Les élèves préparent une manifestation avec des banderoles et des guirlandes qu’ils affichent sur la façade du lycée. // © Martial Ruaud / Andia pour l'Etudiant

Au lycée expérimental de Saint-Nazaire, tout est cogéré par les enseignants et les élèves : le contenu des cours, l’administration, la cuisine, le ménage. Immersion.

7 h 50. Un vendredi, au lycée expérimental de Saint-Nazaire. À la Casbah (la cafétéria), un élève vend du café, du thé, du pain... Une autre prend les commandes de repas pour le déjeuner, "omni" ou "végé". Ces deux jeunes sont de "gestion". Leur "groupe de base", composé de lycéens et de MEE (membres de l'équipe éducative, autrement dit des enseignants, à prononcer "meu"), s'occupe pendant deux semaines de la Casbah et de la cuisine, ainsi que du secrétariat, de l'entretien des locaux, de la documentation... Un autre des six groupes de base prendra le relais, et ainsi de suite, afin que chaque élève et chaque MEE soient de gestion. Car, à l'"XP", il n'y a pas d'équipe de direction. Le lycée est géré par les enseignants et les élèves.

Lire aussi : Ces lycées où vous réussirez autrement

"Ton évaluation, c'est ton bilan"

8 h 20. Atelier. Une trentaine d'élèves des trois niveaux (seconde, première et terminale) et trois MEE se réunissent. Ils font le bilan des quinze jours d'atelier, dont la thématique a été choisie ensemble, par exemple, la lumière, le braille, la vigne... Le thème du groupe est le "street art". Les tables sont disposées en cercle. La prise de parole est libre. Un élève, les pieds sur la table, termine son bol de céréales. 

Chacun lit son bilan, explique s'il a atteint les objectifs qu'il s'était fixés au début de l'atelier, son sentiment sur sa place dans le groupe... Il n'y aura pas de note, comme toujours. "Ton évaluation, c'est ton bilan", explique Pierre, MEE de mathématiques, arrivé au lycée il y a huit ans "pour mettre en pratique l'idée qu'il avait de l'école".

11 h 00. Tous au hangar ! C'est une grande salle avec des gradins et une scène. Chaque groupe présente aux autres élèves, de manière théâtrale, son travail réalisé au cours de l'atelier.

12 h 00. Les jeunes du groupe de gestion s'activent en cuisine. Ils préparent le repas du jour. Ceux du groupe qui ne cuisinent pas servent les assiettes dans la salle.

"Ce n'est pas toujours le professeur qui a raison et l'élève qui se tait"

13 h 20. Reprise avec une réunion des groupes de base, chacun de leur côté. La présence n'est jamais obligatoire. On évoque des questions de cotisations, d'aide à l'hébergement (un tiers des élèves est originaire d'une autre région), d'accueil d'élèves non francophones... Ces réunions ont lieu tous les vendredis après-midi. Les autres après-midi de la semaine sont consacrés aux "activités", des cours en fonction des niveaux et/ou des thématiques proches des disciplines classiques, telles les mathématiques, la littérature, les langues...

L'élève choisit ses activités en fonction de son projet personnel ou professionnel, élaboré avec l'équipe éducative. Cela peut être l'obtention du baccalauréat ou pas. Un point est fait régulièrement entre le lycéen et les MEE pour vérifier si les choix pédagogiques correspondent bien à son projet. "Cela demande beaucoup d'autonomie, explique Shaïmaa, en première. Le choix est parfois difficile entre les activités que tu préfères et celles que tu dois suivre pour le bac."

Maël, en première, apprécie les échanges avec les professeurs : "C'est très plaisant. On se tutoie, et ce n'est pas toujours le professeur qui a raison et l'élève qui se tait. On a de l'importance." En revanche, les programmes sont suivis, si l'élève le souhaite. "Les enseignants garantissent aux lycéens qui le souhaitent de les préparer à l'examen du bac", assure Pierre.

15 h 00. Atelier entre élèves. Les MEE partent en réunion et les élèves, eux, vont en "atelier sans MEE", pour une lecture de la presse sur la guerre en Syrie, un atelier d'autodéfense...

16 h 30. Fin de journée. Ève, de gestion cette semaine, balaie la Casbah.

Fiche d'identité

Lycée expérimental
Saint-Nazaire (44). Établissement public. Créé en 1982.
Coût
Gratuit.
Conditions d'admission
Avoir terminé sa troisième ou être âgé de 16 ans. Entretien entre le postulant, ses représentants légaux, les membres de l'équipe éducative et des élèves. Au cours de celui-ci sont évoqués le projet du lycéen et le fonctionnement de l'établissement.
Effectifs
163 élèves.