1. Choisir son cours de soutien : 10 questions à se poser
Boîte à outils

Choisir son cours de soutien : 10 questions à se poser

Envoyer cet article à un ami
Ni devoir assisté ni opération punitive, le cours particulier consolide les savoirs et rassure les élèves. // © Alix Minde/PhotoAlto/Photononstop // © Photononstop
Ni devoir assisté ni opération punitive, le cours particulier consolide les savoirs et rassure les élèves. // © Alix Minde/PhotoAlto/Photononstop // © Photononstop

L’année scolaire est à peine commencée et déjà les difficultés s’accumulent. Se faire assister à domicile peut être une solution pour éviter l’échec. À condition de se poser quelques questions clés pour bien choisir son cours particulier…

Les cours de soutien sont-ils efficaces ?

Selon Rémi Chautard, professeur de mathématiques au lycée de la Légion d'honneur, à Saint-Denis (93), "la première condition d'efficacité des cours particuliers est que l'élève soit consentant, sinon cela peut provoquer une perte d'autonomie dans le travail". Et d'ajouter : "Il faut aussi que le professeur ne fasse pas de l'aide aux devoirs, qui est du ressort de l'élève, mais lui fasse faire des exercices supplémentaires, c'est comme ça qu'il progressera vraiment". Un autre atout des cours de soutien est qu'ils peuvent "rassurer", pourvu qu'on soit persévérant.

Alexis, 16 ans, élève de première ES au lycée Notre-Dame-de-Sainte-Croix, à Neuilly (92), a fait appel à Acadomia pour préparer son bac de français. "Je suis passé d'une moyenne de 9/20 à un peu plus de 12/20 en un an, explique-t-il. Mais ça n'a pas été immédiat, mes notes n'ont évolué qu'à partir d'un bon mois de cours."

Quels sont les tarifs des organismes ?

Les cours de soutien assurés par des organismes coûtent entre 35 et 60 € l'heure. Des tarifs élevés, incluant le salaire du professeur particulier, les charges sociales inhérentes et les coûts de gestion de l'organisme. Des frais d'inscription forfaitaires (80 € environ) sont aussi demandés. Certains organismes, comme Acadomia, facturent aussi des frais de dossier mensuels (29 € par famille). Surtout : demandez systématiquement un devis avant de vous engager, car les tarifs sont particulièrement opaques, comme le dénonçait un rapport de la Répression des fraudes dès février 2010.

Combien coûte un professeur indépendant ?

La note sera moins salée si vous vous adressez directement à un professeur au lieu de passer par un organisme. En maths, par exemple (matière la plus demandée), il faut compter entre 20 et 25 € l'heure pour un cours avec un étudiant en école d'ingénieurs et entre 40 et 50 € avec un professeur de maths certifié ou agrégé.

Un système de forfait peut être envisagé et négocié si les cours sont réguliers. Anna, 22 ans, étudiante à l'EDHEC (École des hautes études commerciales) Lille (59), donne des cours de maths à deux élèves de troisième et est convenue avec les parents d'un système de forfait à 13 € l'heure par enfant.

Comment règle-t-on les cours ?

"La plupart des organismes de soutien scolaire sont mandataires et non prestataires, ce sont les parents qui sont les employeurs, et non l'organisme comme on pourrait le croire", souligne Didier Kropp, professeur de maths et auteur d'un blog sur le soutien scolaire.

L'organisme se charge du recrutement de l'enseignant, qu'il met à la disposition des familles, et parfois aussi de la déclaration des heures de travail auprès de l'administration. Les parents achètent à la société un certain nombre de coupons à l'avance. À la fin de chaque cours, ils remettent le coupon à l'enseignant, qui se fera payer par l'organisme. Demandez bien si ces coupons peuvent être remboursés s'ils ne sont pas utilisés. Si ce n'est pas le cas, cela peut être considéré comme une clause abusive, d'après la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

Peut-on bénéficier d'aides financières ?

La loi de 2005 permet aux particuliers de déduire de leur impôt sur le revenu 50 % des sommes dépensées pour des services à domicile. Les parents doivent déclarer les sommes payées sur le site de l'URSSAF pour pouvoir bénéficier ensuite de cette réduction d'impôt. Autre aide possible, les comités d'entreprise, qui peuvent, dans certains cas, prendre en charge les frais de soutien scolaire.

Comment choisir son organisme ?

Commencez par poser quelques questions aux organismes qui vous intéressent. Quel est le tarif ? Qui sont les enseignants (professeurs en activité, retraités, étudiants) ? La progression de l'élève est-elle évaluée ? Vous pouvez aussi fonder votre recherche sur l'existence de labels comme Qualicert ou AFNOR NF. Qualicert (SGS-ICS) mesure à la fois l'accueil, l'écoute du client et la qualité du service rendu. Acadomia, Anacours, Complétude et les Cours Legendre possèdent le label Qualicert.

La norme NF de l'AFNOR certifie, elle, notamment les compétences des personnes qui délivrent les cours, leur niveau de formation, le suivi de la prestation et la qualité du service après-vente. Peu de structures sont certifiées NF : c'est le cas de l'APEF (Agence professionnelle de l'emploi familial) Services et de l'ADMR (Aide à domicile en milieu rural), spécialisés dans l'aide à domicile, mais d'aucun organisme leader du secteur.

Qui sont les professeurs ?

La plupart du temps, il s'agit d'un étudiant ou d'un retraité. L'organisme l'aura testé sur ses compétences et ses capacités pédagogiques via des mises en situation, et lui aura demandé son casier judiciaire et une copie de ses diplômes. Pour un professeur certifié ou agrégé, ce sera beaucoup plus cher et aussi plus difficile à trouver. En particulier en mathématiques. "Je donne quelques cours particuliers, mais très peu. Si j'acceptais toutes les demandes, je ne ferais plus que ça", admet Rémi Chautard.

Comment recruter soi-même un étudiant compétent ?

Certes leboncoin.fr peut être une solution, mais il est plus rassurant de demander aux BDE (bureau des élèves) des grandes écoles ou des universités. La mère d'Antonin a fait appel au BDE de Sciences po quand son fils était en seconde.

"J'avais de gros soucis en maths, et mes professeurs disaient que mon passage en première S n'était pas certain. Le BDE nous a envoyé une étudiante hyper-gentille, qui m'a aidé pendant six mois. Au début, c'était très dur, mais au mois de novembre mes notes ont augmenté et j'ai pris confiance en moi. Je voulais vraiment réussir, car je veux faire médecine, et je pense que c'est surtout cette motivation qui m'a soutenu", raconte Antonin, finalement passé en première S au lycée Janson-de-Sailly, à Paris, avec 13 de moyenne en maths.

Comment trouver un professeur de langue ?

Il peut être judicieux de s'adresser à des organismes spécialisés en langues comme Speaking Agency. Pensez aussi au British Council et à Wall Street English qui, certes, ne proposent pas de cours particuliers à domicile, mais offrent des cours en petits groupes assurés par des enseignants compétents et correctement formés.

Stages ou cours particuliers, quelle est la bonne formule ?

Un cours donné régulièrement durant l'année est de loin le plus efficace. Les progrès sont plus nets. Toutefois, un stage d'une semaine pendant les vacances peut être profitable dans la mesure où l'élève bénéficie de plus d'heures de cours, de l'émulation du groupe et des compétences de professeurs souvent plus qualifiés. Par exemple, le Cours Masson, à Neuilly-sur-Seine (92) propose des stages d'une semaine animés par des professeurs agrégés. Week-end bac, à Béziers (34), assure des cours de méthodologie sur deux jours dans toute la France avec une méthode brevetée.

Chiffres clés
87,5 % des cours sont payés au noir (source : Centre d'analyse stratégique, 2013).
37,7 % des jeunes Français de 15 ans bénéficient de soutien scolaire en maths, gratuit ou payant, dont 32,1 % pendant au moins quatre heures par semaine (source : OCDE, 2011).
26,2 % des jeunes Français de 15 ans bénéficient de soutien scolaire en français (source : OCDE, 2011).