1. Lycée : comment réussir vos premiers contrôles de seconde
Coaching

Lycée : comment réussir vos premiers contrôles de seconde

Envoyer cet article à un ami
Les exigences du lycée diffèrent de celles du collège. Vos notes pourraient donc s'en ressentir... // © PlainPicture / Paul Tait
Les exigences du lycée diffèrent de celles du collège. Vos notes pourraient donc s'en ressentir... // © PlainPicture / Paul Tait

L'entrée en classe de seconde est en quelque sorte un changement de monde. L'adaptation à cette nouvelle dimension peut nécessiter plusieurs semaines. Voici quelques conseils pour aborder au mieux vos premières évaluations.

L'arrivée au lycée, c'est la découverte d'un nouvel établissement, d'une nouvelle organisation, de nouveaux enseignants et… de nouveaux contrôles. En ce début d'année, les professeurs vont sans doute vous asséner que, au lycée, "on va aller plus loin" qu'au collège. Par conséquent, les évaluations également.

Lire aussi : Lycée : réussir votre rentrée en seconde

Cette transformation se déroule toutefois progressivement : "Les évaluations se placent, normalement, dans la continuité du collège. Les élèves sont surtout surpris, en arrivant en seconde, par la longueur des lectures analytiques et par le nombre de lectures demandées", souligne Coralie Gourgeon, enseignante de français au lycée Janetti dans le Var (83). "Les textes utilisés sont plus longs, confirme Christine Guimonnet, enseignante d'histoire-géographie au lycée Pissarro à Pontoise (95). Souvent, c'est une page entière, alors qu'au collège c'est une dizaine de lignes. On apprend donc à travailler sur un texte long et à être concentré plus longtemps."

Le raisonnement plus que la connaissance

Si les sujets des évaluations sont différents du collège, les consignes le sont aussi. "Les questions vont être plus complexes et peuvent demander de sortir du texte, de faire appel à la culture générale. On va demander de développer davantage", assure Christine Guimonnet. "On est plus sur du qualitatif que du quantitatif, précise Hamid Boujnane, professeur de mathématiques au lycée Jean-Moulin de Roubaix (59). C'est-à-dire qu'on axe plus sur le raisonnement que sur la connaissance en soi. On ne va plus demander de réciter le théorème de Pythagore mais de savoir quand et comment l'utiliser dans un exercice global."

Le bac en ligne de mire

L'objectif est, d'ores et déjà, de préparer à l'échéance terminale du lycée, le bac. "Nous sommes dans un travail plus approfondi du texte, explique Coralie Gourgeon. Jusqu'en troisième, les élèves ont étudié les fondamentaux. Au lycée, on va plus loin dans le but de parvenir à maîtriser les trois exercices demandés au bac", soit l'écriture d'invention, le commentaire de texte et la dissertation. Même si "l'écriture d'invention va être moins traitée, car cela ressemble beaucoup à la rédaction vue en collège", ajoute l'enseignante de français.

En revanche, "on traite beaucoup le commentaire de texte, mais de manière progressive : nous n'allons pas tout de suite demander aux élèves d'en produire un entier. Nous allons déjà leur demander d'en faire une introduction, puis, lors d'un autre devoir, la conclusion, etc. On va les guider".

Lire aussi : Ma rentrée au lycée : la seconde, une nouvelle aventure qui commence

Quant à la dissertation, qui effraie beaucoup de nouveaux lycéens, rassurez-vous : "Il est très rare qu'un enseignant l'aborde rapidement. C'est surtout en fin de seconde", assure Coralie Gourgeon. Cet apprentissage va donc se faire en douceur : "La dissertation s'apprend tout au long du lycée", indique même Christine Guimonnet.

Attendez-vous à voir vos notes baisser…

Pour passer ce cap des nouvelles évaluations, les enseignants ont quelques astuces. Tout d'abord : "Bien lire et comprendre la consigne. Ne pas hésiter à demander si vous ne comprenez pas : il n'y a pas de question idiote", conseille Christine Guimonnet. En outre, il s'agit "de travailler régulièrement, c'est la clef. Ça ne sert à rien de travailler 4 à 5 heures avant le devoir. C'est la régularité, la persévérance qui paie !", assure Hamid Boujnane.

Malgré cela, il se peut que les notes que vous allez obtenir soient inférieures à celles du collège. "Cela provient surtout de la masse de travail et du changement d'environnement, plus que de la difficulté du travail demandé", relève Hamid Boujnane. "Les notes peuvent baisser légèrement, mais je dis toujours à mes élèves : si vous aviez 15 au collège, vous n'aurez pas 7 au lycée ! Si l'élève avait l'habitude de travailler, de relire ses leçons et qu'il continue, il n'aura pas de problème", rassure Christine Guimonnet. Une récente étude du ministère de l'Éducation nationale a démontré que, dans plus de 60 % des cas, les élèves inscrits en série générale obtiennent, au baccalauréat, un résultat moins bon qu'au brevet des collèges. Donc, si vos résultats baissent, pas de panique, c'est logique !