1. Palmarès des lycées 2015 : la revanche des lycées "anonymes"
Bancs d’essai

Palmarès des lycées 2015 : la revanche des lycées "anonymes"

Envoyer cet article à un ami

Quels sont les lycées où les élèves réussissent le mieux ? Réponse dans notre classement 2015 ! À partir des résultats du bac 2014, rendus publics mercredi 1er avril, l'Etudiant a évalué, comme chaque année, les performances de tous les établissements de l'Hexagone. En tenant compte du taux de réussite au bac, bien sûr, mais aussi de la capacité des lycées à faire progresser les élèves et à les accompagner jusqu'à l'examen. Au total, 2.300 établissements sont passés au crible.

Malgré la date, l'info du jour n'a rien d'un poisson d'avril. Au contraire. La publication des résultats du bac par le ministère de l'Education nationale est une affaire sérieuse, à laquelle l'Etudiant s'associe chaque année. Des chiffres communiqués par lycées et accompagnés de toute une batterie d'indicateurs, qui atténuent la brutalité du seul taux de réussite. Car l'excellence ne se résume pas à un 100 % de réussite au bac et les meilleurs lycées ne sont pas toujours ceux que l'on croit.

Les lycées publics et privés n'ont pas les mêmes atouts...

Notre palmarès 2015 analyse les résultats au bac 2014 de 2.300 lycées d'enseignement général et technologique. Parmi eux, 1.519 établissements publics et 781 privés. Soit une proportion de deux tiers-un tiers. Mais quand un lycée privé présente en moyenne 123 élèves au bac chaque année, un lycée public en fait passer 236, près de deux fois plus... Une donnée appréciable quand on sait qu'il est plus difficile de faire réussir les élèves avec des effectifs importants.

De plus, les établissements publics accueillent la plupart des élèves les plus faibles. Ils ne partent donc pas avec les mêmes armes que leurs homologues privés. Pour s'en persuader, il suffit d'observer ce que le ministère de l'Éducation nationale appelle "le taux de réussite attendu" au bac d'un établissement, calculé en tenant compte de la sociologie des parents, de l'âge des élèves, de leur sexe (les filles réussissent mieux que les garçons) et des résultats qu'ils ont obtenus au brevet. En 2014, ce taux de réussite attendu était de 91,7 % dans le public et de 94,4 % dans le privé, un écart de près de 3 points. Écart que l'on retrouve, amplifié, dans les résultats effectivement obtenus au bac 2014 : 90,6 % de réussite dans le public, 96,8 % dans le privé et 91,9 % tous lycées confondus. (1)

Consultez notre palmarès interactif des lycées



Ne pas tenir compte du seul taux de réussite

Pour chaque établissement, notre palmarès intègre sa performance par rapport à ce taux de réussite attendu, sa capacité à faire progresser les élèves, en quelque sorte. De même, nous utilisons un autre indicateur calculé par le ministère, le taux d'accès de la première au bac, en le rebaptisant "Indice de stabilité", car il récompense les établissements qui parviennent à faire atteindre le bac à tous leurs élèves. Parce qu'il est important de ne pas juger un lycée sur ses seuls résultats bruts au bac, nous avons donné la même importance dans notre palmarès à ces deux indicateurs et au taux de réussite au bac.

Nous avons cependant fait une exception pour les 474 lycées ayant dépassé 98 % de réussite. Pour ces lycées d'élite, dont la capacité à faire progresser les élèves est forcément réduite du fait de leur excellent niveau au départ, la moyenne n'a été calculée qu'à partir du taux de réussite au bac et de l'indice de stabilité (lire notre méthodologie).

Ainsi, les lycées les plus réputés s'en sortent bien, sans plus. Malgré leur 100 % de réussite au bac, Louis-le-Grand ne se classe qu'au 46e rang, Henri-IV, figure au 139e et l'École alsacienne au 96e. Des performances qui n'en sont pas quand on sélectionne les meilleurs élèves de tout l'Hexagone... Notre palmarès, lui, s'attache à distinguer les lycées obtenant d'excellents résultats avec des élèves "ordinaires". Nous cherchons à valoriser l'effort, plus qu'à sacraliser l'évidence.

La prime aux lycées qui font progresser leurs élèves

Avec 19,3/20, les deux co-vainqueurs de notre classement 2015 sont deux petits établissements privés : le lycée Notre-Dame-de-la-Viste, dans le XVe arrondissement de Marseille, et le lycée Bel-Air de Baie-Mahault (Guadeloupe). Ce dernier, qui ne dispose que d'une seule classe de terminale STMG, affiche 100 % de réussite au bac 2014, comme 188 autres lycées de l'Hexagone (dont 173 privés et seulement 16 publics). Ce n'est pas le cas du lycée marseillais Notre-Dame-de-la-Viste, dont "seulement" 90 % des élèves ont obtenu le bac en 2014 dans les filières générales L, ES et S. Même profil généraliste pour le lycée Deborde, du VIe arrondissement de Lyon, qui monte sur la troisième marche de notre podium, avec "seulement" 94 % de réussite au bac.

Pourquoi ces trois lycées se distinguent-ils particulièrement ? Tout d'abord parce que le ministère de l'Éducation nationale leur prédisait des taux de réussite de 11 à 16 points inférieurs à leurs performances effectives en 2014. Ensuite car ils emmènent la quasi-totalité de leurs élèves de première jusqu'au bac. Un fait rare, surtout dans les filières générales.

Ce classement 2015 met donc à l'honneur un lycée marseillais, un lycée guadeloupéen et un lycée lyonnais. Parmi les 95 premiers de notre classement, figurent 82 lycées privés et seulement 13 publics, soit à peine un sur sept. Dans cette crème de la crème, très peu de noms prestigieux et beaucoup de lycées plus "anonymes".

L'excellence se concentre dans quelques régions : Île-de-France (26 lycées), Rhône-Alpes (10 lycées), PACA et les Pays de la Loire (8 lycées chacune), ainsi que la Bretagne, qui place 7 établissements parmi les meilleurs. Des lycées anonymes, peut-être, mais qui se sont donnés les moyens de faire réussir leurs élèves.

(1) Notre palmarès concerne les 2.300 lycées qui ont présenté plus de 20 élèves au bac 2014. Il y en existe des dizaines d'autres et, globalement, le taux de réussite officiel du bac 2014 est de 90,9 % pour les séries générales et technologiques.



Comment utiliser au mieux notre palmarès ?
Au-delà du classement général des 2.300 lycées recensés dans le palmarès, nos tableaux interactifs vous permettent de comparer les établissements selon vos préoccupations propres.
Ainsi pouvez-vous "filtrer" les résultats du classement général en fonction de votre académie ou de votre région, puis de la série du bac, mais aussi selon que le statut du lycée (public ou privé), et la présence ou non d’un internat.
Enfin, selon votre niveau scolaire, voici comment faire le tri entre les lycées de cette short list :
- Vous êtes un bon, voire un très bon élève : tenez compte en priorité de la note sur 20 "taux de réussite au bac".
- Vous avez besoin d’être encadré et encouragé, quel que soit votre niveau : faites attention à la note sur 20 de "capacité à faire progresser les élèves" (la valeur ajoutée apportée par le lycée).
- Vous êtes plutôt dans le dernier tiers de la classe : faites attention à la note sur 20 "capacité à garder ses élèves" (taux de stabilité). Quand ce chiffre est négatif, il indique notamment les lycées qui se séparent de leurs élèves en difficulté, pour avoir de meilleurs résultats au bac.