1. Quel(s) métier(s) pour Juliette, en terminale STMG ?
Coaching

Quel(s) métier(s) pour Juliette, en terminale STMG ?

Envoyer cet article à un ami
Juliette, en terminale STMG, hésite entre l'immobilier et l'événementiel // © Cyril Entzmann/Divergence pour l'Etudiant
Juliette, en terminale STMG, hésite entre l'immobilier et l'événementiel // © Cyril Entzmann/Divergence pour l'Etudiant

Vivante, dynamique, engagée, Juliette a choisi un bac STMG. Elle pense que cette filière lui apportera plus d'atouts en termes d'action et de contact, car elle aimerait s'orienter vers les secteurs de l'immobilier ou de l'événementiel.

Son parcours scolaire

Après "une erreur d'orientation" en L, Juliette a redoublé en première STMG. "La filière L ne me correspondait pas. En me renseignant sur le bac STMG, je me suis dit : 'Des matières concrètes, c'est ce qu'il me faut !'", se souvient la jeune fille. Son choix était le bon puisqu'elle s'est retrouvée première de la classe, avec 14 de moyenne générale, et notamment 17 en français et en histoire et 18 en maths.

Elle s'est sentie très vite à l'aise en gestion et intéressée par l'éco-droit, elle a même atteint 16 de moyenne au deuxième trimestre dans cette matière ! Si sa moyenne de l'année en gestion était de 12, son projet au bac a été évalué à 19 ! Elle a gagné aussi des points d'avance en français : 11 à l'écrit et 18 à l'oral ! Ce que confirmaient déjà les appréciations de ses professeurs : "sérieuse et impliquée". Histoire, éco-droit et gestion sont bien ses matières préférées.

Sa personnalité

Altruiste, Juliette aime l'action : elle souhaiterait se diriger vers un métier de contact. Déléguée de sa classe, elle apprécie de représenter ses camarades et de faire le lien avec les professeurs. Elle s'investit aussi dans une association d'aide à un orphelinat en Côte d'Ivoire. "Avec quatre amies, nous organisons des brocantes pour récolter de l'argent et leur acheter des vêtements et des jouets", raconte-t-elle.

Juliette ne supporte pas de ne rien faire, elle a besoin de bouger, de voir des gens ! Elle part d'ailleurs en colonie de vacances deux fois par an : "L'expérience de la vie collective m'a beaucoup apporté. J'aimerais passer mon BAFA [brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur] !"

Organisée, Juliette est structurée et méthodique. Elle classe tous ses cours : "Quand je cherche quelque chose, j'aime le trouver de suite. J'anticipe beaucoup les choses", précise-t-elle.
Avec une telle personnalité, les secteurs de l'immobilier ou de l'événementiel lui iraient comme un gant.

Les études dans l'immobilier

Les métiers de ce secteur constituent une bonne piste pour la personnalité de Juliette. Promoteur, vendeur, responsable d'agence, monteur d'opération, gestionnaire de copropriété... Plusieurs métiers sont envisageables.

- Les BTS (brevets de technicien supérieur) professions immobilières et négociation et relation client.
- Les DUT (diplômes universitaires de technologie) techniques de commercialisation, gestion des entreprises et des administrations, et carrières juridiques.
- Les LP (licences professionnelles) métiers de l'immobilier avec plusieurs mentions telles que gestion et administration de biens à l'UFR droit, économie, gestion et AES à Brest (29), développement de patrimoine immobilier à Lyon 3 par exemple...
- Le Bachelor gestionnaire d'affaires immobilières : au CFA Léonard-de-Vinci-groupe ESPI (École supérieure des affaires immobilières) (92).
- L'ICH (Institut d'études économiques et juridiques appliquées à la construction et à l'habitation) : école rattachée au CNAM, présent un peu partout en France.
- L'ESI (École supérieure de l'immobilier) (92).
- Le SNPI (Syndicat national des professionnels immobilier) et la Fnaim (Fédération nationale de l'immobilier) présentent les métiers liés au secteur.

Les études dans l'événementiel

Ce secteur est souvent lié à ceux du tourisme et des loisirs. Juliette pourrait s'y épanouir, car ils regroupent action, mise en relation clientèle, services et gestion. Groupes hôteliers, agences en événementiel... sont autant d'environnements à explorer.
- Le BTS tourisme.
- Le DUT techniques de commercialisation.
- Les Bachelors VATEL (International Business School Hotel and Tourism Management) : Bachelors et MBA, notamment la spécialisation Events Management (Nîmes).
- Les écoles recrutant via PAEST (portail d'accès aux écoles supérieures de tourisme) : ESCAET (13), groupe ESC Troyes (10), IEFT (69, 75) et Sup de co La Rochelle (17).
- Les licences tourisme d'affaires et de loisirs de l'INFA (Institut national de formation et d'application).
- Les licences professionnelles : management des projets événementiels, à Lille 1, communication événementielle à l'IUT de Nice, management commercial de l'événementiel à l'université Paris 13, management de l'événementiel à l'IUT de Bayonne.
- Le site Internet de l'ANAE (association des agences de communication événementielle) offre de nombreuses informations sur les métiers de l'événementiel.

 

Faites votre bilan personnalisé et recueillez des conseils grâce à
Coaching Orientation by l'Etudiant