1. Quel(s) métier(s) pour Lucas, en terminale S ?
Coaching

Quel(s) métier(s) pour Lucas, en terminale S ?

Envoyer cet article à un ami
Lucas hésite entre l'architecture et les sciences. // © Thomas Louapre/Divergence pour l'Etudiant
Lucas hésite entre l'architecture et les sciences. // © Thomas Louapre/Divergence pour l'Etudiant

Lucas, bon élève, curieux, avec un esprit scientifique, a choisi un bac S. Le jeune homme aime les maths et s'intéresse à l'architecture comme au big bang !

Son parcours scolaire

Lucas a "découvert" les sciences, "surtout les maths", précise-t-il, en seconde. Même si les programmes de ES et L lui semblent intéressants, il est très content de son choix pour la filière scientifique.

Déjà en tête en seconde avec 16 de moyenne générale, Lucas a fait une très bonne année de première : 16 de moyenne, avec 16/17 en maths, et 19 en histoire et en anglais, ses matières préférées ; seuls ses résultats de physique étaient plus bas. "Je travaille peu et j'obtiens de bons résultats." Lucas a obtenu de très bonnes notes en français (17 à l'écrit et 14 à l'oral du bac). "Le principe des TPE [travaux personnels encadrés] est vraiment intéressant même si le travail de groupe est un peu frustrant quand quelqu'un ne s'investit pas." En lien avec la physique et les SVT (sciences de la vie et de la Terre), la création d'une prothèse de bras lui a valu 15. Il commence sa terminale avec 17,5 de moyenne à mi-trimestre.

Lire aussi : Pour quelles études êtes-vous fait ?

Sa personnalité

Lucas est à l'aise en groupe et tourné vers les autres, il veut se sentir utile. "Comme j'ai de bons résultats, je vais aider ceux qui ont du mal", raconte-t-il. Il est organisé et s'il s'appuie sur une méthode, c'est pour "aller plus loin ensuite".

Côté loisirs, il pratique le badminton et l'escalade depuis sept ans. Ce dernier sport correspond à son intérêt pour la nature. "Je suis très sensible aux questions environnementales" ajoute le lycéen. Littérature classique, heroic fantasy, romans policiers, Lucas lit beaucoup et regarde des séries anglaises. S'il a rêvé, petit, d'être archéologue, son stage de troisième dans une agence d'architecture lui a donné une idée de métier. "C'est amusant de combiner bureau, chantier et faire appel à son imagination", explique-t-il. Il a aussi pensé aux maths, en lien avec la physique : "Travailler sur la question du big bang", par exemple.

Les filières de l'architecture et de l'urbanisme

Avec son goût des maths, sa curiosité intellectuelle, son très bon niveau scolaire et son intérêt pour l'environnement, Lucas pourrait se diriger vers les métiers de l'architecture et de l'urbanisme dans une perspective de développement durable. Quelques pistes de formations.
- Les ENSA (Écoles nationales supérieures d'architecture), l'ESA (École spéciale d'architecture) de Paris et l'INSA (Institut national des sciences appliquées) de Strasbourg (67).
- Le bicursus ingénieur-architecte est proposé dans 12 écoles d'ingénieurs : École des Ponts ParisTech ; EIVP Paris ; ENTPE Lyon ; ESTP Cachan ; Écoles centrales Lyon et Nantes ; les INSA Lyon, Rennes, Strasbourg et Toulouse ; les Polytech Clermont-Ferrand et Marseille.
- Huit ENSA proposent un bicursus architecte-ingénieur : ENSA Lyon, Marne-la-Vallée, Marseille, Nantes, Paris-Belleville, Paris-la-Villette, Strasbourg et Toulouse.
Ces écoles ci-dessus sont partenaires de 13 écoles d'ingénieurs : CNAM, École des ponts et chaussées, EIVP, ENTPE Lyon, ESTP Paris, Écoles centrales de Lyon et Nantes, INSA Lyon, Rennes, Strasbourg et Toulouse, Polytech Clermont-Ferrand et Marseille.
- L'école de Chaillot (75) forme les urbanistes de l'État conjointement à l'ENPC (École nationale des Ponts ParisTech).
- Le master construction durable et écoquartiers de l'université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (78).

Les filières des sciences

Les mathématiques sont partout ! Génie mathématique, modélisation, intelligence artificielle, astrophysique, physique quantique... De multiples applications et domaines d'exploration pourraient intéresser Lucas. Quelques formations qui pourraient lui convenir.
- Les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles) scientifiques : classes préparatoires MPSI (mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur).
- Le CPES PSL Henri-IV : cycle pluridisciplinaire PSL Henri-IV, filière sciences (75).
- Les grandes écoles d'ingénieurs à recrutement avec un bac+2 : telles CentraleSupélec, École polytechnique (91), ENSTA ParisTech (91), Mines ParisTech (75), Télécom ParisTech (75)...
- Les licences de mathématiques, suivies des masters de la même spécialité : par exemple, le master 2 mathématiques de l'université Pierre-et-Marie-Curie.
- Les ENS (Écoles normales supérieures).
- Les doubles licences sciences et histoire des universités Pierre-et-Marie-Curie (75) et Paris-Sorbonne.

 

Faites votre bilan personnalisé et recueillez des conseils grâce à
Coaching Orientation by l'Etudiant