1. Quels métiers pour Clarisse, en terminale L ?
Coaching

Quels métiers pour Clarisse, en terminale L ?

Envoyer cet article à un ami
Clarisse voit dans le cinéma un secteur où exprimer sa fibre artistique et son goût pour le "faire". // © Valentine Vermeil pour l'Etudiant
Clarisse voit dans le cinéma un secteur où exprimer sa fibre artistique et son goût pour le "faire". // © Valentine Vermeil pour l'Etudiant

Clarisse rêve d’intégrer la FEMIS et trouve le droit intéressant. Peu scolaire, elle aime cependant apprendre et se passionne pour tout ce qui est artistique. En série L, c’est surtout la spécialité audiovisuel qu’elle apprécie.

Son parcours scolaire

Clarisse a une option cinéma audiovisuel. Pour bénéficier de cette spécialité artistique, avec cinq heures de cours par semaine, à coefficient 6, elle a choisi la série L. Elle a en outre un goût prononcé pour les langues.
Avec 18 de moyenne en cinéma, 15 en sport et en espagnol, 10 en français et 7 en littérature anglaise, Clarisse a obtenu, en première, une moyenne générale de 11 sans travailler. Aux épreuves anticipées du bac de français, Clarisse a pris le sujet de dissertation sur la poésie mais n'a décroché que 6. À l'oral, l'examinateur l'a interrogée sur "L'Étranger", d'Albert Camus. Pourtant élogieux, il ne lui a donné que 11. Avec 10 et 12 en TPE, elle a 5 points de retard. Elle est assez déçue de ses résultats.
En terminale, elle a une moyenne générale un peu juste, à 9,8. Elle a un peu progressé au deuxième trimestre. Ses bulletins scolaires soulignent ses capacités, mais un manque de travail malgré quelques efforts. Les langues, le sport et le cinéma lui permettront certainement de décrocher le bac, car elle apprécie la spécialité cinéma-audiovisuel, le programme de littérature, l'histoire et aime débattre en philosophie.

Sa personnalité

Passionnée et tournée vers les arts, Clarisse explique : "Je marche à l'émotion ; il faut que quelque chose me plaise pour que je m'épanouisse." Clarisse a déjà réalisé des petits courts-métrages et part en tournage avec le lycée. Elle possède plusieurs centres d'intérêt : "J'aime le dessin, le théâtre, la photo, le cinéma, mais aussi les enquêtes, les mystères, les énigmes. Petite, je voulais être scientifique. Si un sujet m'intéresse, je fais des recherches, j'aime apprendre et observer, mais je n'aime pas l'école." Ayant le goût du travail manuel, Clarisse aime le terrain et la nature : "Je suis très bricoleuse ! Je crée des petits choses avec n'importe quoi."
Clarisse ressent aussi le besoin d'être utile. Elle se voit bien suivre une licence de droit, puis tenter la FEMIS.

Le cinéma

Avec son ouverture d'esprit, sa fibre artistique, son besoin de s'exprimer et sa manière autodidacte d'apprendre, le cinéma correspond bien à la personnalité de Clarisse qui a besoin de liberté d'action et de terrain.

- Les classes de MANCAV (mises à niveau cinéma-audiovisuel).
- Le BTS métiers de l'audiovisuel, option métiers de l'image et option montage et postproduction.
- La licence de cinéma.
- Le portail Arts de l'université Lyon 2 (69), avec une première année de formation pluridisciplinaire en arts du spectacle, histoire de l'art et archéologie, lettres modernes, musicologie...
- Prép'Art, préparation aux concours des écoles de cinéma, de photographie et d'histoire de l'art de l'Institution Saint-Stanislas, à Nîmes (30).
- Les écoles de cinéma accessible après le bac : l'ESRA (École supérieure de réalisation audiovisuelle, Paris, Nice, Rennes), le CLCF (Conservatoire libre du cinéma français, Paris), l'ESEC (École supérieure libre d'études cinématographiques, Paris), EICAR (Paris)...
- Les écoles de cinéma, après un bac + 2 : la FEMIS-ENSMIS ou École nationale supérieure des métiers de l'image et du son (75), ESAV Toulouse (31), le Fresnoy studio national des arts contemporains (59)...

Le droit et la gestion culturelle

Le droit peut conduire Clarisse vers la gestion culturelle, la production, la diffusion ou les institutions (CNC, CSA, INA...) dans le domaine audiovisuel.
- La licence de droit.
- Les formations d'INA Sup, l'École de l'INA (75) : masters production audiovisuelle et gestion de patrimoines audiovisuels, droit, économie et gestion de l'audiovisuel, parcours marketing et distribution, à l'université Paris 1...
- Le master métiers de la production cinématographique et audiovisuelle de l'IAE de Caen (14), université de Caen et Maison de l'image Basse-Normandie.
- Le master 2 spécialité professionnelle droit des créations intellectuelles de l'université de Bordeaux (33).
- Le master 2 professionnel MSI-droit du multimédia et des systèmes d'information de l'université de Strasbourg (67).
- Le master 2 droit de la communication de l'université Panthéon-Assas (75).

 

Faites votre bilan personnalisé et recueillez des conseils grâce à
Coaching Orientation by l'Etudiant