1. Terminale : à quoi sert la fiche d'orientation (et comment la remplir) ?
Décryptage

Terminale : à quoi sert la fiche d'orientation (et comment la remplir) ?

Envoyer cet article à un ami
Décembre : l'heure est à la formalisation de votre réflexion sur vos choix postbac. // © plainpicture/OJO/Anthony Lee
Décembre : l'heure est à la formalisation de votre réflexion sur vos choix postbac. // © plainpicture/OJO/Anthony Lee

Une première étape dans l'orientation postbac se déroule en ce mois de décembre pour les élèves de terminale : le remplissage de la nouvelle fiche d'orientation. Une procédure pas si simple pour ceux qui ne savent pas quoi faire après le lycée... Décryptage.

Les élèves en terminale inaugurent un bon nombre de dispositifs en 2017–2018. Outre les deux professeurs principaux par classe, les deux semaines de l'orientation prévues d'ici le printemps et, globalement, une nouvelle procédure de choix postbac, la fiche d'orientation a également fait son apparition. Distribuée généralement à la fin du mois de novembre dans les classes, les élèves de terminale doivent la remplir avant le premier conseil de classe de l'année, qui a lieu dans la majorité des lycées au cours de la première quinzaine de décembre.

Lire aussi : Entrée à l'université : deux profs principaux pour accompagner votre orientation en terminale

"La nouvelle fiche d'orientation est une formalisation de l'intention des élèves concernant leur orientation", explique Marc, le proviseur d'un lycée de Seine-et-Marne (77). Il s'agit d'écrire noir sur blanc ce que vous envisagez, dès le premier trimestre, pour votre orientation postbac. "Ce sont des choses que nous faisions déjà mais, désormais, c'est plus formel", indique Isabelle Lallier-Girot, enseignante de mathématiques au lycée Leon-Blum à Créteil (94).

Exemple d'une fiche d'orientation donnée aux élèves de terminale // © Ministère de l'Éducation nationale
Exemple d'une fiche d'orientation donnée aux élèves de terminale // © Ministère de l'Éducation nationale

"Des questions sur nos matières préférées, où on se voit dans 10 ans…"

Une façon de faire "plus formelle" pour une raison principale, qui correspond à une autre nouveauté de cette année : le conseil de classe doit dorénavant donner un avis sur les formations qu'envisage chaque élève. "Cet avis – qui n'est qu'un avis ! – prend appui sur le profil de l'élève, ses résultats, ses activités extra-scolaires. Cela prend plus de temps en conseil de classe, nous nous arrêtons de manière un peu plus longue sur chacun qu'auparavant", raconte Marc.

Pour le proviseur, le conseil de classe est bien placé pour donner cet avis. "Nous avons de l'expérience, et nous pouvons donc vérifier s'il y a cohérence entre le projet et le profil de l'élève", assure-t-il. "Le conseil de classe connaît les capacités scolaires de chacun", renchérit Valérie Morey, professeure principale au lycée Anna-Judic à Semur-en-Auxois (21).

Lire aussi : Kit de survie pour bien s'orienter : en terminale, l'heure de vérité

Problème pour certains élèves : remplir cette fiche d'orientation est tout sauf simple. "Il y avait des questions sur nos matières préférées, où l'on se voit dans dix ans… Or, les matières préférées, en terminale, ce n'est plus une question que je me pose. Quant à savoir où l'on sera dans 10 ans, c'est impossible quand on ne sait déjà pas où l'on sera dans trois…", souligne Anna, en terminale ES au lycée Guez-de-Balzac d'Angoulême (16), qui pense peut-être se tourner vers une licence info-com ou une classe prépa.

Des questions portent également sur les formations visées par les élèves. Mais, là aussi, ce n'est pas toujours aisé d'y répondre. "Il ne fallait pas mettre des choix définitifs mais plutôt ce à quoi on pensait : une fac, un BTS, un DUTJ'ai eu du mal à la remplir car je ne sais pas du tout ce que je veux faire. J'ai un peu rempli au pif", sourit Marina, en terminale S au lycée du Bois-d'amour, à Poitiers (86). Isabelle Lallier-Girot confirme : "C'est très difficile pour les élèves qui ne savent pas du tout ce qu'ils veulent faire".

"On essaie de dédramatiser"

Si vous êtes dans ce cas, pas d'inquiétude : l'objectif de ce premier conseil de classe et de cette fiche d'orientation est justement de vous aider à y voir plus clair. "Au premier trimestre, il n'y a pas d'engagement. Avec cette fiche, c'est un dialogue qui commence, un accompagnement. On essaie de dédramatiser", rassure Marc. "Lors du conseil de classe, nous disons si le projet nous paraît plus ou moins réaliste, nous conseillons éventuellement d'autres filières, ou bien de viser plus haut, car beaucoup d'élèves manquent d'ambition", raconte Valérie Morey.

Anna, déléguée, a assisté au conseil de classe début décembre : "Pour beaucoup d'élèves, le conseil a dit que les choix étaient pertinents. Pour d'autres, ceux qui ne savent pas exactement ce qu'ils veulent, qu'il fallait approfondir." Marina fait partie de la seconde catégorie. "On m'a dit qu'il fallait que je me dépêche de trouver. Du coup, je vais aller dans des forums, des salons, faire des tests, des portes ouvertes…", assure-t-elle. En effet, l'échéance approche : d'ici le 13 mars 2018 et le conseil de classe du deuxième trimestre, les élèves de terminale devront avoir saisi leurs vœux d'orientation sur la nouvelle plate-forme, Parcoursup.