1. Après un bac techno : les grandes écoles, une sélection à l’entrée
Boîte à outils

Après un bac techno : les grandes écoles, une sélection à l’entrée

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Après un bac techno : le principe des CPGE Après un bac techno : à chaque grande école son domaine professionnel Après un bac techno : les grandes écoles, une sélection à l’entrée Après un bac techno : à chaque grande école son niveau de recrutement Les bacheliers technos ont-ils accès à une CPGE ? Bacheliers technos et grandes écoles : en cas d’échec en prépa, est-ce qu’il faut repartir de zéro ?

Si intégrer une grande école avec votre bac techno est possible, prenez le temps de vous informer sur les modalités de la sélection. Mieux vous serez préparé(e) et orienterez vos choix, plus vous aurez de chance d’être admis(e). Nos conseils, extraits du guide Que faire avec un bac technologique ?, de Bruno Magliulo, aux éditions l’Etudiant.

Que faire avec un bac technologiquePoint commun à toutes les grandes écoles : elles sélectionnent à l'entrée. Bien entendu, plus une école est réputée, plus elle est demandée par de bons candidats, et donc plus le taux de sélectivité est élevé. Selon votre bilan scolaire, et les épreuves qui vous attendent, vous avez évidemment intérêt à tenir compte du niveau de cette sélectivité, afin de choisir une GE qui soit à votre portée.


Les modes de sélection

La sélection s'y fait presque toujours sur concours, avec un entretien de motivation au moment des épreuves orales. Quelques rares écoles sélectionnent sur dossier. Certaines font un premier tri sur dossier (avec comparaison des bulletins de notes de première et de terminale, et appréciation des candidats, ainsi que des notes obtenues aux épreuves anticipées du bac, et parfois lecture d'une lettre de motivation), puis convoquent un sous-ensemble d'admissibles pour des épreuves écrites et/ou orales d'admission.


Choisir son école en fonction de ses capacités
  

Qui dit concours dit programme à réviser à l'avance. Il faut donc vous informer suffisamment tôt pour bien connaître les modalités des épreuves auxquelles vous allez être confronté.
Partez d'un principe : elles sont très variables. Vous avez donc tout le loisir de choisir le ou les concours pour le(s)quel(s) vous êtes le mieux préparé(e). Si vous visez une GE de commerce et que vous avez de mauvais résultats en maths, vous en trouverez dont le programme du concours est plus accessible que d'autres.

Si vous êtes en terminale STI2D, donnez la priorité aux écoles d'ingénieurs qui proposent une épreuve concernant le champ des technologies que vous apprenez au lycée. Vous êtes bon en anglais et très moyen ou mauvais en deuxième langue étrangère : privilégiez les concours où une seule langue est exigée !
Les conseils peuvent se décliner pour tous les types de concours.


Les calendriers des concours

Si vous envisagez de frapper à la porte d'une GE qui recrute au niveau bac, ne vous décidez pas trop tard car les premières épreuves des concours ont fréquemment lieu au printemps, trois mois avant la fin de l'année scolaire. Plus vous attaquerez votre programme de révision tôt, plus vos chances de réussite seront importantes !

Sachez que dans les grandes villes, certains établissements privés proposent des cours de préparation durant l'année de terminale. Ces formations se déroulent donc en dehors des heures de cours au lycée : le mercredi après-midi, le soir, le samedi, pendant les vacances scolaires... C'est lourd, fastidieux et coûteux, mais c'est en agissant ainsi que vous aurez le maximum de chances d'être admis dans la grande école de vos rêves.


Un recrutement spécifique pour les bacheliers technos

Certaines grandes écoles d'ingénieurs à recrutement niveau bac organisent parfois un recrutement spécifique pour les bacheliers technologiques : les INSA (institut national des sciences appliquées) de Lyon et Toulouse accueillent des STI2D, celui de Toulouse des STL aussi.

Autres exemples : une partie des 19 écoles d'ingénieurs de la FESIC (Fédération d'écoles supérieures d'ingénieurs et de cadres) offre des places aux STI2D, STL et STAV et les cinq ENI (École nationale d'ingénieurs de Brest, Blois, Saint-Étienne, Metz et Tarbes) offrent des places à des STI2D.

Ces exceptions mises à part, la grande majorité des écoles d'ingénieurs à recrutement niveau bac sont accessibles à des bacheliers technologiques... mais sur des procédures de sélection communes à tous les bacheliers candidats. Même chose du côté des grandes écoles de commerce et/ou management des entreprises : il n'existe pas de concours niveau bac spécifique aux bacheliers STG (STMG à la rentrée 2012).

Pour en savoir plus, consultez les sites de l'Institut National des Sciences Appliquées, de la Fédération d'écoles supérieures d'ingénieurs et de cadres et du groupe ENI.