1. Cadets d'Air France : le plan B pour devenir pilote de ligne
Décryptage

Cadets d'Air France : le plan B pour devenir pilote de ligne

Envoyer cet article à un ami
Avec la formation des cadets d'Air France, vous serez paré pour voler jusqu'à l'autre bout du monde. // © plainpicture/Westend61/Alun Richardson
Avec la formation des cadets d'Air France, vous serez paré pour voler jusqu'à l'autre bout du monde. // © plainpicture/Westend61/Alun Richardson

En 2018, Air France recrute et forme au métier de pilote de ligne via sa filière cadets. Vous avez du 31 janvier au 4 mars pour postuler et espérer entrer en formation dès cet été.

L'horizon s'éclaircit pour toutes celles et ceux qui veulent faire le métier de pilote de ligne. En 2018, pénurie de professionnels oblige, le groupe Air France relance sa filière de formation "pilotes cadets" et compte recruter 100 personnes par cette voie. Depuis le 30 janvier, la campagne de sélection des cadets Air France a commencé.

Lire aussi : Jonas, élève ingénieur : "Ma vie d'étudiant à l'ENAC"

Une alternative à la voie royale, la filière d'État des concours d'entrée à l'ENAC (École nationale de l'aviation civile). Vous avez jusqu'au 4 mars pour postuler dans l'espace candidats du site carrière d'Air France. La formation financée par le groupe dure 24 mois et alterne formation initiale et stages. À la fin, vous intégrerez un équipage d'Air France, de Transavia ou de Joon, les compagnies à bas coûts du transporteur aérien.

Des conditions d'admission strictes

Créée en 1999, la filière cadets d'Air France avait été suspendue en 2009. Mais face aux départs en retraite et à la hausse du trafic aérien, le groupe a besoin de recruter 250 pilotes par an jusqu'en 2022.

Pour postuler au concours, vous devez répondre à de nombreuses conditions : vous pouvez tenter votre chance avec le baccalauréat, à condition d'être titulaire de la licence de pilote de ligne théorique (APTL) délivrée par une école homologuée. Si vous êtes déjà étudiant, vous devez être en deuxième année de prépa après avoir validé une première année. Ou encore avoir suivi un cursus d'études scientifiques ayant permis d'obtenir un bac+2 ou 120 crédits ECTS. Vous devrez également être reconnu apte médicalement par un médecin agréé et maîtriser la langue anglaise : prière d'avoir validé un score de 850 au test TOEIC.

Sélectionnés en trois phases

Une fois remplies les conditions d'admission, le processus commence par une première phase de préselection en ligne qui aura lieu fin mars 2018. Au menu : tests de logique, de culture générale aéronautique et d'anglais. Un classement des candidats déterminera ceux retenus pour la phase suivante : les tests psychotechniques et psychomoteurs (appelés "PSY1") se dérouleront sur trois jours sur le campus de l'ENAC, à Toulouse, en avril, mai ou juillet selon les disponibilités des candidats.

Si vous franchissez cette étape, vous serez convoqué pour la phase "PSY2" au service sélection recrutement d'Air France, à Villepinte, entre mai et octobre. Vous passerez enfin un entretien individuel et des épreuves de groupe. Les premiers cadets sélectionnés entreront en stage de formation dès l'été 2018. Bon point : la filière permet d’éviter les frais importants de la formation de pilote de ligne (entre 65.000 et 95.000 € dans le privé). Il faudra juste débourser 160 € de frais d’inscription pour la sélection.

Vous volerez sur Boeing 737 ou Airbus 320

Durant la formation (environ 24 mois dans des écoles partenaires et au centre de formation d'Air France), vous acquerrez toutes les licences professionnelles et qualifications permettant d'exercer le métier de copilote, ou "officier pilote de ligne" : certificats du brevet de pilote de ligne (CPL), qualifications de vol aux instruments (IR) et sur multimoteurs (ME/MP) ou de travail en équipage (MCC), qualification de type d'appareil (QT). Muni de tous ces sésames, vous pourrez enfin décoller et voler aux commandes d'un B737 ou d'un A320 selon que vous serez affecté à Air France, Transavia ou Joon, la nouvelle compagnie du groupe.