1. Les développeurs, en tête du top 20 des métiers les plus demandés sur LinkedIn
Décryptage

Les développeurs, en tête du top 20 des métiers les plus demandés sur LinkedIn

Envoyer cet article à un ami
Codeur : un métier pour le présent... et l'avenir. // © Flickr/Robert Gourley
Codeur : un métier pour le présent... et l'avenir. // © Flickr/Robert Gourley

Une étude réalisée par LinkedIn à la demande du "Monde" montre le poids que prennent les métiers où l'on doit maîtriser le code. Sur le podium de ce top 20 : les développeurs logiciels, Web, et les ingénieurs en systèmes d'informations. Résumé.

Les codeurs sont-ils les rois du marché de l'emploi ? C'est ce qui transparaît dans l'enquête que publie "Le Monde", lundi 19 septembre 2016, concernant les métiers les plus recherchés sur le réseau social professionnel LinkedIn. "Qu'ils soient développeurs (logiciels et Web), ingénieurs SI (systèmes d'information) ou ingénieurs commerciaux, les profils de ceux qui savent coder, développer, programmer et vendre trustent les premières places du top 20 des métiers les plus recherchés sur LinkedIn", résume le quotidien du soir.

L'étude passe au scanner les données de 12 millions d'utilisateurs français de LinkedIn, mais aussi de six millions d'offres d'emploi. "C'est la première fois que nous dressons une cartographie des besoins à l'échelle d'un pays", souligne Laurence Bret-Stern, directrice marketing du réseau social, qui a piloté cette observation.

Lire aussi : Les formations qui mènent aux métiers de l'informatique et du multimédia

Le grand écart offre/demande

Résultat : entre les tendances recherchées (par les employeurs) et les profils représentés (par les utilisateurs), il se dessine parfois un grand écart. Alors que les consultants en management sont surreprésentés sur le réseau social, occupant la 2e place du classement, ils ne sont que 8e dans les tendances des métiers les plus recherchés. Quant aux employés administratifs, eux aussi sur le podium, ils n'apparaissent même pas dans les métiers les plus recherchés. Seuls les développeurs sont pile à la bonne place dans ce jeu de l'offre et de la demande : en 1re position. 

La pénurie de développeurs en France

Comment expliquer une tête de peloton aussi centrée sur l'informatique ? Plusieurs études, comme celles du moteur de recherche Indeed ou du site The Start up Inside, pointent depuis des années la pénurie de développeurs et de postes techniques dans l'Hexagone. Ce qui est paradoxal, car la France est le pays européen qui décerne le plus de diplômes en informatique en Europe. 

Une contradiction que relève Guy Mamou-Mani, ex-président du syndicat Syntec Numérique, dans un entretien au "Monde" : "Des petites start-up aux grands groupes comme Capgemini, tout le monde a du mal à recruter des développeurs compétents. En même temps, le secteur informatique compte 40.000 chômeurs..." Reste que les besoins sont si fréquents que même des diplômés dans un autre domaine se forment au code, comme ce jeune graphiste print cité par le quotidien devenu designer Web. Et, à en croire les enquêtes insertion de la CGE (Conférence des grandes écoles), les promotions d’ingénieurs s’insèrent de mieux en mieux.