Leur job : passer leur temps sur Facebook

Les agences Facebook à la recherche de jeunes talents

Pas besoin d’être salarié de Mark Zuckerberg pour travailler pour Facebook. De nombreuses agences émergentes se sont spécialisées dans l’utilisation de ce réseau. Qui sont-elles ? Comment les intégrer ? L’Etudiant vous donne des clés pour rejoindre ces petites entreprises qui gravitent autour du réseau aux 800 millions de membres.

Publié le , mis à jour le

Leur job : passer leur temps sur Facebook

Chaque soir devant leurs écrans d’ordinateur, de nombreux lycéens et étudiants rêvent de travailler un jour pour Facebook. Mission impossible ? Loin de là ! Sans être salarié de Mark Zuckerberg (réservé aux happy few), de multiples agences multimédias permettent de se dédier professionnellement à l’utilisation de ce réseau social.
 
Ces agences sont en pleine croissance et recrutent, surtout des jeunes. Dans la plupart d’entre-elles, la moyenne d’âge ne dépasse pas 30 ans. Certaines ont même été créées par des jeunes diplômés, à peine sortis de leurs études.
 
Que font ces agences ?
"Social Media Agency", "agence web marketing", "agence spécialisée Facebook"… Les appellations de ces start-up sont diverses. Toutes sont conçues sur le même business model : elles vendent à des entreprises des services sur Facebook.

Ceux-ci peuvent prendre la forme d’applications (concours, plateformes pour récolter des CV, tests, jeux divers…), d’outils de gestion de leur fan pages, de logiciels pour analyser le trafic et l’influence des lecteurs…


Cécile, 28 ans, chef de projet chez KRDS, est diplômée de Sup de Pub, à Paris. En charge de clients comme Dior, Fendi ou Givenchy, elle leur soumet des recommandations sur leur utilisation de Facebook, et élabore des stratégies pour leur faire gagner des fans "engagés". Elle est en contact permanent avec les développeurs et les graphistes de KRDS, qui vont concevoir les applications dédiées aux pages Facebook de ses clients.

Ces agences peuvent aussi gérer des fans pages pour le compte de clients (et donc assurer leur community management), les conseiller sur leur stratégie Facebook, concevoir des campagnes de publicité dédiées à ce réseau, réaliser des études d’image et d’impact sur Facebook… Hobbynote propose à des entreprises d’intégrer des outils personnalisés en "Open Graph" dans leurs sites web : boutons "j’aime", possibilité de recommander un produit vu sur un site sur Facebook, intégration du chat Facebook à l’intérieur du site de l’entreprise….

Autre exemple : Ouat Entertainement, agence basée à Angoulême, conçoit des jeux vidéos pour Facebook. Le dernier né, Kompany, permet de créer sa start-up et de la développer. Ouat propose ensuite à des entreprises de sponsoriser le jeu en réalisant à l’intérieur du "placement de produits". Le joueur va ainsi bénéficier, dans son entreprise virtuelle, de logiciels Microsoft, ou va souscrire un prêt dans une agence du Crédit Agricole.

Qui sont ces agences ?
Difficile cependant de savoir précisément combien d’agences se sont positionnées sur ce créneau. Parmi les plus connues, on peut citer Ouat, Hobbynote, Brainsonic, KRDS, En3Mots, 24h00, Milky, 909c, MFG Lab, MakemeReach… La plupart d’entre-elles sont des petites structures, rassemblant une vingtaine ou une trentaine de salariés, ou moins.

Si vous souhaitez candidater, sachez que certaines agences ont reçu un label de qualité décerné par Facebook : elles sont cataloguées PMD (preferred marketing developpers). Aujourd’hui, 299 agences sont "PMD" dans le monde, dont une quinzaine basées en France.

Ce label valide le sérieux de leur travail, et leur permet surtout d’être en contact permanent avec Facebook. "Grâce à ce label, nous rencontrons les gens de Facebook très souvent. Lorsque nous avons des bugs, nous avons une réponse immédiate. Et puis, en termes de visibilité, c’est un vrai atout. Certaines entreprises ne lancent leurs appels d’offre que parmi les agences labélisées PMD", explique Guillaume Simon, qui a cofondé Tigerlily en 2010, peu de temps après sa sortie de l’ISEP.

Au sein du label, certaines agences sont davantage tournées vers le community management, d’autres vers la conception d’applications, d’autres encore vers les campagnes de pub. Certaines sont polyvalentes. Des petits pictogrammes permettent de s’y retrouver, et de cibler la bonne agence selon votre profil.

Quels profils recrutent ces agences ?
Ces agences recrutent des personnes qui ont une culture du web, qui connaissent mieux les réseaux sociaux que la moyenne des utilisateurs. Avoir un blog ou un compte Twitter influent est évidemment une bonne chose. Mieux vaut aussi être incollable sur le fonctionnement de Facebook ! Sachez aussi que beaucoup de ces agences recrutent via les réseaux sociaux, en postant une annonce sur leurs pages.

"Pour tous nos profils, ce que nous privilégions, c’est l’originalité. Les lettres de motivation copier-coller, je les mets à la poubelle", assure Guillaume Simon, de l’agence Tigerlily. Même son de cloche chez Hobbynote : "Ce qui compte, c’est moins le diplôme que l’expérience", selon Nicolas Blondel, fondateur.

Plusieurs profils sont recherchés :

Des développeurs. Ce sont eux qui vont programmer les applications et logiciels dédiés à Facebook vendues par ces agences. Ils sont le plus souvent issus d’écoles, de licence profesionnelles ou de masters informatiques. Ils maîtrisent parfaitement tous les langages de programmation web : PHP, HTML, CSS, Ajax, MySQL… Ainsi que d’autres, moins connues, comme Rubyonrail.

Chez Tigerlily, ils sont 10, sur un total de 18 personnes. "Pour ces postes, nous recrutons soit des profils avec 3 ou 4 ans d’expérience, soit des juniors mais qui ont su se démarquer avec des créations personnelles originales", explique Guillaume Simon.

Des chefs de projet. Comme Cécile (voir photo plus haut), ils assurent le suivi d’un portefeuille de clients, une fois le contrat signé. La plupart de ces chefs de projets sont diplômés de masters en marketing/communication à l’université, d’écoles de commerce ou d’écoles de communication.

Des graphistes. Ils dessinent et imaginent l’ergonomie des applications, des jeux ou des logiciels proposées par les agences à leurs clients. Graphistes de formation, ils sont issus de formations spécialisées en webdesign.

Des commerciaux. Ils recherchent de nouveaux clients et supervisent la signature des contrats. Dans la plupart de ces petites agences, ces missions sont entre les mains des dirigeants-fondateurs. Les plus grosses disposent d’équipes commerciales dédiées. Le profil recherché est alors une formation commerciale classique, avec une expérience dans le e-business.

Des games designers. Certaines agences spécialisées dans la création de jeux vidéos à destination de Facebook, comme Ouat ou Adictiz studio, cherchent des "game designers", qui savent concevoir des jeux vidéos. "Ceux que nous avons recruté ou que nous avons eu en stage venaient de l’ENJMIN ou de SupInfo Game", illustre Frederique Doumic, fondatrice de Ouat.

"Pour tous nos profils, ce que nous privilégions, c’est l’originalité. Les lettres de motivation copier-coller, je les mets à la poubelle", assure Guillaume Simon, de l’agence Tigerlily. Même son de cloche chez Hobbynote : "Ce qui compte, c’est moins le diplôme que l’expérience", selon Nicolas Blondel, fondateur.

Suite du dossier : Travailler chez Facebook : pour happy few.
 
Jessica Gourdon
Juin 2012

En savoir plus

- Nouvelles écoles de l'internet : formations d'avenir ou choix risqué ?
- Le portrait de Thomas Jestin, fondateur de  Facebook KRDS.
- Découvrez les nouveaux métiers du Web.
- Les métiers du secteur Web/informatique/télécom.
- Le community management : un nouvel eldorado pour les jeunes diplômés ?
- Des geeks qui ont fait fortune grâce au Web.

VIDÉOS
- Le métier de chef de projet Web.
- Postuler dans le web-marketing : les conseils de Brandalley.

Sommaire du dossier
 

blog comments powered by Disqus





Les métiers par secteur


Recherche métiers par critères






uimm_banner_300x150-200114




Recherche métiers par critères







OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site