1. Armée de Terre : le Top 5 des métiers qui recrutent
Partenariat

Armée de Terre : le Top 5 des métiers qui recrutent

Envoyer cet article à un ami
Le TOP 5 des métiers qui recrutent // © S.LAFARGUE / ECPAD / Défense
Le TOP 5 des métiers qui recrutent // © S.LAFARGUE / ECPAD / Défense

Vous avez 18 ans et plus, vous êtes dynamique, motivé(e) et en recherche d’emploi ? Chaque année, l’armée de Terre recrute 15 000 jeunes dans plus de 100 métiers, avec, pour certains d’entre eux, une demande très forte et des places nombreuses. Découvrez ces métiers d’avenir qui embauchent, avec ou sans diplôme.

1. Informaticien(ne)

Comme dans le civil, l’informaticien(ne) participe à l’installation et à l’exploitation des réseaux informatiques et de télécommunications. Il/elle peut intervenir sur les logiciels comme sur le matériel. La différence avec le civil ? Son travail servira directement de support à des unités de combat ou de renseignement qui ont besoin de réseaux fiables et sécurisés ! Sa mission : configurer, suivre la performance, réaliser des diagnostics, résoudre les problèmes et assurer la sécurité contre les attaques informatiques. L’informaticien(ne) peut servir en régiment de transmissions, en unité de guerre électronique, à l'état-major… Bac au minimum demandé.
En savoir plus : https://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/emplois/technicien-informatique

2. Combattant(e) de l’infanterie

Les « fantassins », comme on les appelle, vous le diront tous : le métier n’est pas difficile en soi, mais il demande de repousser tous les jours ses limites ! C’est un état d’esprit : camaraderie, sang-froid, action et goût de l’effort physique. Ce soldat polyvalent est capable d’intervenir de jour comme de nuit dans toutes les situations. En tant que fantassin, vous aurez une spécialité : tireur(se) en armements spécifiques, opérateur(trice) radio ou tireur(se) de précision. Le/la combattant(e) de l’infanterie peut servir en unité parachutiste, troupe de montagne, infanterie de marine… Accessible sans diplôme.
En savoir plus : https://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/emplois/combattant-de-linfanterie

3. Mécanicien(ne)

Sans eux/elles, pas de véhicules pour transporter les troupes et acheminer la logistique ! Intervenant en atelier de mécanique comme sur le terrain lors d’opérations, le/la mécanicien(ne) répare et contrôle les véhicules de tous types : blindés de combat, engins du génie, véhicules légers, poids lourds, motos… Il/elle a l’esprit pratique et une bonne habileté manuelle. Accessible aux candidats sans diplôme comme aux diplômés en mécanique, le métier de mécanicien(ne) de l’armée de Terre bénéficie d'une formation spécifique. Il/elle peut servir dans un régiment du matériel ou en unité de combat.
En savoir plus : https://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/emplois/mecanicien-moteur

4. Météorologue

Pour lui/elle, les cartes isobariques n’ont aucun secret ! Imaginez une mission aéroportée sur une zone de conflit où une dépression se transforme peu à peu en tempête… Mieux vaut un/une spécialiste pour fournir les données et surtout les analyses météo les plus précises et les plus récentes au commandement. Le/la météorologue participe ainsi à la préparation des missions aéronautiques de tir ou de vol de l’aviation légère de l’armée de Terre. Méthodique et précis(e), il/elle a le goût de la technique et se tient prêt(e) à aller régulièrement sur le terrain. Bac au minimum demandé. Le/la météorologue est principalement affecté(e) dans un régiment de l’aviation légère de l’armée de Terre.
En savoir plus : https://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/emplois/meteorologue

5. Spécialiste des télécommunications

Il/elle est au cœur de l’action, sur le terrain ; sans lui/elle, l’infanterie ou le génie sont privés de liaison avec le commandement. Féru(e) de technique, il/elle peut se spécialiser dans les réseaux satellitaires, mobiles et de zone, dans les réseaux de dessertes et les matériels des systèmes d’information et de communication, ou bien comme radiographiste dans les matériels radio HF-VHF. Ce métier est accessible sans le bac. Le/la spécialiste des télécommunications est principalement affecté(e) dans une unité de transmission.
En savoir plus : https://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/emplois/specialiste-telecommunications-0