1. Community manager, un nouveau métier pour le Web 2.0

Community manager, un nouveau métier pour le Web 2.0

Envoyer cet article à un ami

Vous passez votre vie sur Facebook ou sur Youtube ? Cela peut vous vous ouvrir des portes. De plus en plus d’entreprises ou d’institutions recherchent des personnes capables d’assurer leur promotion et leur communication via les réseaux sociaux. On les appelle les « community managers ». Exemples avec Nicolas et Hélène, deux jeunes diplômés, qui ont décidé de se lancer dans ces nouvelles carrières pour le compte de deux écoles de commerce.

Et si votre premier job était… dans votre école ? L’opportunité a été saisie par Nicolas Grosse-Waechter, 25 ans, diplômé du Cesem (centre d'études supérieur européen de management), l’école de commerce post-bac de RMS (Reims Management School). Embauché par son établissement en 2008 au service marketing (il s’occupait notamment de la présence de l’école dans les salons), il est devenu, en janvier 2010, community manager. Un nouveau métier apparu récemment, avec l’explosion des réseaux sociaux.

Nicolas reims management school commerceSa mission ? Assurer la promotion de RMS sur Internet, animer des communautés d’étudiants ou d’anciens, diffuser des "news" évoquant l’actualité de l’école... "Ce qui me plait, c’est tout le côté entrepreneur de ces fonctions. Lancer des nouveaux projets, imaginer des nouvelles actions… Il y a tout à créer !", remarque Nicolas.

Twitter et Facebook au quotidien

Son travail consiste d’abord à rassembler les groupes d’étudiants et diplômés de RMS présents sur Facebook, Linkedin, Viadéo, supprimer les "doublons" sur ces réseaux (faux groupes, fausses pages, etc.) et faire vivre ces groupes. "Je leur donne des infos sur l’école, je lance des thèmes de discussion, je mets en relations certaines personnes", illustre Nicolas. Il cherche aussi, toujours via Internet, à fédérer des lycéens, des étudiants de prépa ou des entreprises afin de leur faire connaître Reims Management School.

C’est également lui qui a les codes du compte Twitter et de la page Facebook de l’école, et qui supervise la chaîne YouTube de RMS, rassemblant des mini reportages et des vidéos. Nicolas travaille aussi avec l’association des anciens, afin de les inciter à rejoindre ces groupes virtuels, et de comprendre leurs besoins.

Veille et maîtrise de l'image en ligne

Enfin, il réalise un travail de veille, afin de recenser tout ce qui se dit sur l’école sur Internet. "Quand, par exemple, des discussions dégénèrent sur des forums entre les étudiants des ESC Rouen et Reims [traditionnelles rivales, ndrl], j’essaie de les canaliser en lançant des défis constructifs, des compétitions pour réaliser la meilleure vidéo, la meilleure pub de campus", raconte Nicolas. Histoire de veiller à la bonne image de l’école.

Comment devenir community manager ?
Le community management est une fonction encore très nouvelle. Elle est considérée comme une branche des métiers de la communication, proche du marketing. Si Nicolas a fait une école de commerce, d’autres ont suivi des études spécialisées en communication (en école ou à l’université). Les profils recherchés ? Des jeunes bac +4 ou bac +5 dotés de qualités rédactionnelles et qui sont capables de s’adresser à des publics différents, qui connaissent par cœur le Web 2.0 et s’intéressent aux nouvelles technologies. Et si vous vous montrez créatif, tant mieux, car la communication sur le web nécessite toujours plus d’originalité. Quant aux salaires, ils dépendent des années d’expérience, mais ils s’apparentent à ceux d’un chargé de communication ou d’un attaché de presse. Nicolas, par exemple, gagne 1.900 € bruts par mois.

Lire aussi sur Educpros.fr, un site du groupe l'Etudiant : les community managers débarquent dans les ESC

Jessica Gourdon
Juin 2010

Sommaire du dossier
Hélène Allaire, community manager à l’ESCP Europe : “Un poste transversal qui peut être très ludique”