1. Ma vie de prof de SVT : Julien, un passionné qui aime transmettre
Reportage

Ma vie de prof de SVT : Julien, un passionné qui aime transmettre

Envoyer cet article à un ami

Julien Cabioch, 33 ans, enseigne les sciences de la vie et de la Terre depuis neuf ans au collège et lycée Immaculée-Jean-Paul II, à Saint-Grégoire, au nord de Rennes (35). Une vocation qui date de son adolescence. Il aime son métier pour lequel il faut patience, bienveillance et autorité. Rencontre.

Au-delà des diplômes, les qualités personnelles jouent un rôle essentiel pour devenir enseignant. Outre le goût de transmettre des savoirs, il est indispensable d'aimer le contact avec les jeunes, d'avoir de la patience et une certaine autorité naturelle. Julien Cabioch, prof de SVT au collège et lycée Immaculée-Jean-Paul II, à Saint-Grégoire (35) fait partie de ces passionnés.

Pour accéder à la version mobile, cliquez ici.

Comment devenir enseignant ?

Professeur des écoles 

Le professeur des écoles travaille auprès d'enfants âgés de 2 à 11 ans, de la maternelle au CM2. Après une licence, le futur "instituteur" passe le concours de recrutement à la fin de la première année de master MEEF (métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation). Lorsqu'ils sont reçus au CRPE (concours de recrutement de professeurs des écoles), le lauréat est nommé professeur des écoles stagiaire et affecté dans un département de l'académie dans laquelle il a réussi le concours. Pendant une année scolaire, il suit une formation en alternance rémunérée, dans le cadre de la deuxième année de master. Il passe donc la moitié du temps dans une école et l'autre dans une ESPE (école supérieure du professorat et de l'éducation). Dans le courant de l'année, il formule des vœux pour sa première affectation en tant que professeur titulaire. La titularisation arrive après validation du master à la fin de l'année de la seconde année et obtention d'un avis favorable du jury académique d'évaluation du stage en responsabilité.

Professeur de collège et de lycée

Il travaille dans le secondaire auprès d'élèves de plusieurs niveaux. Une licence est obligatoire et il est fortement conseillé de l'obtenir dans une matière enseignée au collège ou au lycée, telle que arts plastiques, langues, lettres pour le français, mathématiques, sciences, musique, etc. Dès la licence, les étudiants peuvent avoir un premier contact avec leur futur métier. Des parcours de préprofessionnalisation sont possibles pour les aider à se préparer. Chaque établissement peut proposer des modules en option (sciences de l'éducation, psychologie de l'enfant et de l'adolescent). Titulaire alors d'une licence, vous entrez en master MEEF. Le master se prépare dans les ESPE. C'est lors de ce master que se déroule le concours de recrutement des enseignants. Pour enseigner dans un lycée ou un collège public, vous devez réussir le concours du CAPES (certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement secondaire).

Lire aussi : Êtes-vous fait(e) pour devenir enseignant(e) ?

Professeur dans le privé sous contrat

Pour enseigner dans le privé, les premières étapes sont les mêmes que pour dans le secteur public. Seuls diffèrent le diplôme et le statut. Les étudiants passent le CAFEP (certificat d'aptitude aux fonctions d'enseignant dans les établissements d'enseignement privé) et ne sont pas fonctionnaires. En 2016, 1.861 candidats ont été admis à ce concours. Les titulaires du CAPES peuvent également enseigner dans le privé, mais pas les diplômés du CAFEP dans le public.

Professeur dans le supérieur

Pour devenir enseignant-chercheur, il faut terminer le cycle des études universitaires, qui comprend d'abord cinq années d'études (de la licence au master 2), puis obtenir un doctorat. Au cours du doctorat (ou auparavant), il faut se présenter à l'agrégation : concours de recrutement des professeurs. Une fois agrégé, le doctorant effectue une année de stage, puis il enseigne comme fonctionnaire de l'Éducation nationale, généralement dans un lycée. En parallèle, il termine sa thèse de doctorat. Lorsque celle-ci est finie, il soutient une thèse et devient docteur. Il peut alors postuler comme maître de conférences dans les universités.

25.000
C'est le nombre de nouveaux enseignants que le ministère de l'Éducation nationale va recruter en 2017.
Source : www.devenirenseignant.gouv.fr.