1. Visual merchandiser : il décore les vitrines

Visual merchandiser : il décore les vitrines

Envoyer cet article à un ami

Travailler dans la mode même si l’on n’a pas la fibre artistique, c’est possible. Voici quatre métiers offrant de bonnes perspectives d’emploi et toutes les voies qui vous y mèneront.


Le visual merchandiser, ou étalagiste, met en valeur les produits dans la vitrine des magasins. "C’est un métier à la fois pratique et artistique", explique Émilie Lavialle, diplômée de Mode Spé. Après avoir travaillé 6 ans chez Chanel, la jeune femme est responsable visual merchandising chez Gant France, une marque américaine de sportswear.

Au quotidien, elle arrive très tôt le matin – ou tard le soir – pour habiller les mannequins et installer le décor. "Je chine des objets qui vont bien avec l’univers créé par le styliste. C’est à la limite du métier de décorateur de spectacle : la vitrine est comme une scène, et le matin, une fois que tout est en place, j’ouvre le rideau !"



La formation

De nombreuses chambres de commerce proposent une formation d’étalagiste. Ainsi, Novancia (ex-Advancia-Negocia) à Paris mène à un diplôme de décorateur marchandiseur en aménagement d’espaces commerciaux ou événementiels, titre certifié bac+2. On peut aussi préparer un BTS en design d’espace et se spécialiser dans l’aménagement commercial lors de stages. 
Sommaire du dossier
Retour au dossier Modéliste : il réalise le patron du vêtement Acheteur : il déniche la mode de demain Chef de produit dans la mode : il décide de la future collection Visual merchandiser : il décore les vitrines Témoignage métiers de la mode : "Je fais en moyenne 6 voyages par an pour veiller à l’identité de la marque"