1. Témoignage métiers de la mode : "Je fais en moyenne 6 voyages par an pour veiller à l’identité de la marque"

Témoignage métiers de la mode : "Je fais en moyenne 6 voyages par an pour veiller à l’identité de la marque"

Envoyer cet article à un ami

Travailler dans la mode même si l’on n’a pas la fibre artistique, c’est possible. Voici quatre métiers offrant de bonnes perspectives d’emploi et toutes les voies qui vous y mèneront.

Julia Aimetti, 26 ans, coordinatrice retail & wholesale international chez J.M. Weston

"J’ai toujours été passionnée par le luxe, les matières nobles, l’esthétique du produit et la créativité que cela exige, même si je n’exerce pas un métier créatif à proprement parler. Il n’y a pas de profil préétabli pour travailler dans ces métiers. Après un bac ES et au cours de mes études en management international au CESEM de Reims et à l’ICADE à Madrid, j’ai effectué un premier stage pour la maison J.M. Weston et un second au sein du Groupe Richemont pour la marque Baume & Mercier.

Une fois que j’ai eu mon diplôme, en 2006, la maison J.M. Weston m’a proposé de la rejoindre. Puis j’ai suivi la formation MBA de l’Institut supérieur de marketing du luxe (Sup de Luxe) tout en conservant mon activité professionnelle. Aujourd’hui, au sein du département international de J.M. Weston, j’assure la coordination des activités pour nos filiales, notre réseau en partenariat et nos clients multimarques. Je fais en moyenne 6 voyages par an pour piloter la formation des équipes, les coacher, veiller à l’identité de la marque, etc. Mais les efforts sont oubliés quand on mesure le chemin déjà parcouru…"
Sommaire du dossier
Retour au dossier Modéliste : il réalise le patron du vêtement Acheteur : il déniche la mode de demain Chef de produit dans la mode : il décide de la future collection Visual merchandiser : il décore les vitrines Témoignage métiers de la mode : "Je fais en moyenne 6 voyages par an pour veiller à l’identité de la marque"