1. Julien Ricapet, caporal à la BSPP (Brigade de Sapeurs-pompiers de Paris)

Julien Ricapet, caporal à la BSPP (Brigade de Sapeurs-pompiers de Paris)

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Agnès Gabillat, hôtesse de l'air Armel Deslandes, concierge d'un hôtel Benoît Renaud, notaire Bettina Weck, styliste Cédric Dejoie, concepteur-rédacteur spécialisé dans le marketing direct Céline Ghrenassia, opticien-lunetier Céline guillemet, professeur de français Céline Renard, assistante chef de produit Christophe Raynaud, créateur de parfums Claude, technicienne de laboratoire de police technique et scientifique Cyril Berg, vétérinaire Cyril Leuthy, monteur Daniel Roger, conservateur de musée David Hochstenbach, régisseur son Delphine Piquard, responsable planification moyen terme pour les clients automobiles chez Arcelor Denis Cottin, cartographe Djamila Ouaki, gardien de la paix Docteur L., dermatologue Docteur Marc G., médecin généraliste Eric Louarn, mécanicien moteur avion Emmnanuel Maire, responsable clientèle Florence Kill, infirmière diplômée d'Etat François Ettori, luthier Grégoire Chové, auditeur superviseur Guillaume Aigoin, pharmacien industriel Hervé Gigou, masseur-kinésithérapeute Iris Bucher, directrice littéraire Isabelle Le Cleac'h, libraire Jean-François Serrain, géomètre-expert Jérôme Laporte, ingénieur logiciel Julien Ricapet, caporal à la BSPP (Brigade de Sapeurs-pompiers de Paris) Marie-Hélène Tual–Averbuch, sage-femme Michel Auduy, architecte paysagiste Murielle Letournel, modeliste Virginie Incardona, assistante sociale Vincent Raynaud, traducteur littéraire Valérie Taupin, commissaire de l'armée de l'air Valérie Luquet, restaurateur d'art Tiphaine le Texier, contrôleur de gestion à la Bics-Banque Populaire Thierry Maillet, chef de secteur au parc de la Vanoise Nathalie Cumener, éducatrice de la protection judiciaire de la jeunesse Nicolas Brissonneau, designer automobile Nicolas Raimbault, responsable de formation à la FFB Olivier Pont, dessinateur de BD Olivia Varnaisson-Aranda, technicienne de laboratoire Pascal Roques, moniteur de tennis Pascaline Briand, acheteuse en centrale d'achat Peyo Etchandy, chef de chantier Sarah Bensaïd, assistante opérateur Sophie Petit, architecte d'intérieur Stéphane Delpech, fleuriste Stéphanie Bouzonie, conseillère en recrutement Sylvère Quillérou, pharmacien d'officine Sylvie Babel, auxiliaire spécialisée vétérinaire Jean-Luc Sebouk, manipulateur en électroradiologie Jacky Delhomme, responsable de maintenance Nicolas Touboulic, Responsable de production Jérôme Bruyère, responsable d’atelier de conditionnement Nanda Mendes, éducatrice de jeunes enfants

Sapeur-pompierSon métier

« Les gens s’imaginent souvent que nous jouons aux cartes en attendant la sonnerie d’intervention, dit Julien en riant. Mais on a tous une fonction à la caserne, par exemple, au magasin, à l’informatique, en cuisine… Sans compter les rassemblements dès 8 h, les exercices en tenue de feu, et beaucoup de sport – environ quatre heures par jour, tout en gardant à l’esprit que l’intervention prime à tout instant. »

Les qualités indispensables

« En plus d’une excellente condition physique à entretenir et l’envie de rendre service tout en appartenant à un groupe, des qualités de dévouement, de disponibilité, d’altruisme, et bien sûr un certain courage sont indispensables pour devenir pompier. »

Son conseil

« En plus de faire beaucoup de sport, je conseille de travailler régulièrement ses cours lors de la formation à Villeneuve-Saint-Georges. Par la suite, un parrain est désigné à chaque débutant à son arrivée dans la caserne et l’aide à tenir un rythme de travail assez soutenu. On compte en effet cent quarante gardes de vingt-quatre heures par an. »

Accéder à la fiche métier : Sapeur-pompier dans l'armée