1. Dans les coulisses de Roland-Garros : ces pros au service des joueurs
Portrait

Dans les coulisses de Roland-Garros : ces pros au service des joueurs

Envoyer cet article à un ami
Un autre moyen de vivre les Internationaux de France de tennis que derrière son petit écran : y travailler ! // © Christophe Saïdi - FFT
Un autre moyen de vivre les Internationaux de France de tennis que derrière son petit écran : y travailler ! // © Christophe Saïdi - FFT

Chaque année, à Roland-Garros, des centaines de personnes sont recrutées pour assurer le bon déroulement des Internationaux de France de tennis. Envie d'en faire partie ? De kiné à attaché de presse, plusieurs pistes s'offrent à vous pour travailler au plus près des courts de terre battue... et des plus grands joueurs. La preuve en quatre exemples.

C'est le rendez-vous parisien incontournable des amoureux de la petite balle jaune. Chaque année depuis 1891 se tiennent Porte d'Auteuil, fin mai-début juin, les Internationaux de France de tennis de Roland-Garros.  Si vous rêvez de participer à l’événement côté coulisses, pendant les 15 jours du tournoi, c’est possible ! Les pistes de jobs sont multiples. D'ailleurs, l'an dernier, la FFT (Fédération française de tennis) a recruté 827 personnes en contrat temporaire pour le tournoi, dont 4 en situation de handicap, pour une durée moyenne de 22 jours par contrat. Au total, 61 personnes ont également été recrutées en CDD (contrat à durée déterminée). Si vous souhaitez travailler dans le stade en mai 2015, les opportunités sont nombreuses.

Où trouver un job ?

Première piste : les sites de travail temporaire. Commencez notamment par Adecco, partenaire du tournoi depuis 2000. La FFT publie également des offres de CDI (contrat à durée indéterminée), de CDD (contrat à durée déterminée) ou de stages sur l'espace recrutement de son site officiel. Si aucune offre ne correspond à vos attentes, n'hésitez pas à envoyer des candidatures spontanées.

Sachez également que la Fédération lie des partenariats avec des écoles de commerce, comme c'est le cas depuis 24 ans avec l'ISTEC. "Nos étudiants participent à la distribution et au marketing opérationnel des produits Roland-Garros pendant le tournoi", se réjouit Marina Morillon, responsable communication de l'ISTEC.

N'oubliez pas non plus de solliciter votre réseau ! Si vous connaissez une personne qui travaille déjà à la Fédération, vous faire recommander peut vous permettre d'intégrer plus facilement la liste des heureux élus.

Pensez aussi aux prestataires

Vous pouvez aussi envoyer vos candidatures aux sociétés prestataires qui travaillent sur le tournoi. Hormis Adecco, "nous travaillons avec France Télévisions, Eurest ou encore Sodexo", cite Emmanuelle Leonetti, de la Fédération française de tennis. Hôtesses, employés de restauration, techniciens... les domaines couverts sont multiples et vous permettront d'exercer vos talents pendant la quinzaine.

Pour vous donner une idée du champs des possibles, nous sommes partis à la rencontre de quatre professionnels – kiné, photographe, arbitre, responsable des centres de presse – qui y travaillent depuis des années. Ils racontent leur parcours, leur journée et vous livrent leurs conseils pour suivre leurs traces sur terre battue.

Sommaire du dossier
Christophe Ceccaldi, responsable des kinés : "On doit voir le joueur comme un patient" Pascal Maria, arbitre : "J’ai la meilleure place sur le court, elle ne s’achète pas" Dorothée Leconte, chargée des centres de presse du tournoi : "Hormis l’anglais, une autre langue est un plus" Corinne Dubreuil, photographe : "En tennis, on doit anticiper les réactions des joueurs"