Virginie Incardona, assistante sociale



Publié le , mis à jour le

Assistante sociale Son métier


Virginie est assistante sociale dans le cadre de la protection de l’enfance. Sa mission : « accompagner et suivre les enfants confiés à l’ASE, suite à une décision du juge des enfants ou à une demande de placement provisoire exprimée par la famille ». Un éloignement destiné à protéger les enfants en danger dans leur propre foyer, ou dont les parents ne peuvent assumer la prise en charge. « Il peut s’agir de maltraitance suspectée ou avérée, de carences affectives, de parents qui se désinvestissent… Par le biais de notre service, l’enfant est alors placé en famille d’accueil ou dans une maison d’enfant à caractère social, le temps que sa famille puisse à nouveau le prendre en charge ». Chargée d’accompagner l’enfant dans son lieu de placement, Virginie suit ensuite son évolution, et parallèlement, celle de sa famille. A elle de faire le lien, régulièrement, entre enfant, parents et famille d’accueil. « J’organise de nombreuses rencontres médiatisées : des rencontres parents/enfant en ma présence, pour faire le lien entre les deux tout en sécurisant l’enfant, qui peut être angoissé. Je me positionne toujours dans l’intérêt de l’enfant.» Egalement en contact avec la famille d’accueil, Virginie effectue régulièrement des rapports au juge sur la situation. « Au fur et à mesure, il peut décider de retours plus ou moins fréquents de l’enfant dans sa famille. Dans tous les cas, pour moi c’est un long investissement professionnel, humain et affectif. Dans ce métier, on travaille avec ses tripes ».

Les qualités indispensables
« Il faut avoir le sens de l’écoute, se montrer vigilant, pour entendre la souffrance d’un enfant. Il faut aussi faire preuve de bonnes capacités d’analyse pour reprendre et décortiquer les divers éléments d’une situation. Recul et profession-nalisme sont essentiels, dans un métier qui demande un fort investissement humain. La capacité à travailler en équipe est indispensable. Il faut être persévérant, ne pas croire qu’on va tout changer d’un coup de baguette magique».

Son conseil

« Ce n’est pas un hasard si les concours d’AS sont difficiles : il faut être solide et faire preuve de maturité pour aborder ce métier. Mieux vaut toucher à la réalité du terrain, par exemple en stage, avant de se lancer.»


Accéder à la fiche métier : Assistant de service social

Sommaire du dossier
 

blog comments powered by Disqus




Les métiers par secteur


Recherche métiers par critères






uimm_banner_300x150-200114




Recherche métiers par critères







OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site