L'avenir d'Adrien

Adrien, en terminale S option maths, est méthodique, logique et aime le raisonnement. Les spécialistes des Services Orientation de l’Etudiant se sont penchés sur son cas.

Publié le , mis à jour le

Les métiers des mathématiques et de la finance
L'avenir d'AdrienAdrien est un matheux. Futur actuaire ? Directeur financier ? Analyste de risques ? Contrôleur de gestion ? Méthode, réflexion, action : ces qualités dont il fait preuve sont nécessaires dans les métiers de la gestion, la comptabilité et de la finance… Il sera sans doute intéressé par des études qui lient mathématiques et économie (actuariat, banque-finance) ou chiffres et méthodes (gestion, expertise comptable). Son penchant pour les jeux de gestion indique que le secteur banque-finance mérite qu’il y prête attention. Un actuaire, par exemple, travaille sur la gestion quantitative des risques. Il fait de la prospective quantitative, principalement pour le secteur de l’assurance et de la banque. Un métier très spécialisé, de haut niveau, qui correspond aux capacités d’Adrien. L’expertise comptable pourrait aussi le concerner, avec ses débouchés à tous les niveaux, étape après étape, jusqu’au DEC (diplôme d’expert-comptable).

Des filières qui peuvent l’intéresser
> Les classes prépas MP-SI/MP (maths, physique-sciences de l’ingénieur).
> Les classes prépas économiques et commerciales, en particulier la prépa D2 de l’ENS (École normale supérieure) Cachan (tournée vers les maths, l’économie et la gestion).
> Les licences de mathématiques appliquées à l’économie.
>
Les masters en banque-finance (spécialisations de dernière année des grandes écoles de management) et en actuariat (notamment celui de Paris-Dauphine).
> Le DCG (diplôme de comptabilité et de gestion) et les filières de formation de l’expertise comptable.
> Le DUT (diplôme universitaire de technologie) GEA (gestion des entreprises et des administrations) option finance-comptabilité.

Les métiers vétérinaires et de l’environnement
Adrien a un intérêt poussé pour les SVT (sciences de la vie et de la Terre), un profil scientifique, une passion pour les animaux et un goût prononcé pour la nature. La 2ème grande piste à explorer serait alors les métiers liés au monde animal, à la gestion et la protection de la nature, à l’environnement et à l’agronomie. Son profil pourrait l’amener à s’intéresser au secteur la recherche. Les métiers de la "qualité" correspondent également bien à son côté méthodique. Autant de pistes à découvrir.

Des filières qui peuvent l’intéresser
> La classe prépa BCPST (biologie, chimie, physique, sciences de la Terre).
> Les écoles nationales vétérinaires.
> Les écoles d’agronomie comme AgroParisTech ou l’ENSAT (École nationale supérieure agronomique de Toulouse).
> Les écoles d’ingénieurs, qui conduisent à la fois aux métiers de l’agronomie et à ceux de la finance.
> Les écoles d’ingénieurs postbac [les INSA (instituts nationaux des sciences appliquées)] ou celles orientées vers la biologie, l'environnement et l'agronomie (l’Institut Lasalle Beauvais ou l’École des métiers de l’environnement de Rennes).

A consulter
Intéressé(e) par les chiffres ?
> Le site développé par l’Ordre national des experts-comptables évoquant les formations, les carrières en cabinet, en entreprise, le commissariat aux comptes…

Intéressé(e) par l’environnement ?
> Le site portail des Réseaux Tee (territoires, environnement, emploi) est une mine d’infos sur les métiers et les formations de l’environnement.
> L’Institut de recherche agronomique recrute régulièrement des chercheurs comme des techniciens.

Faites votre bilan personnalisé et recueillez des conseils grâce à

Clothilde Hanoteau
Photo : Gilles Tondini

Sommaire du dossier



Les métiers par secteur


Recherche métiers par critères






uimm_banner_300x150-200114




Recherche métiers par critères



OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site