Exploitant(e) agricole

Agriculture - Agroalimentaire
Niveau d'études nécessaire
bac
Salaire moyen
variable
Sommaire du secteur

Description

Secteur Agroalimentaire, industrie alimentaire
Niveau d’études minimal Bac
Bac conseillé STAV, bac pro CGEA
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible à moyenne
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant Variable 

L’exploitant agricole est un véritable chef d’entreprise ! Il a une ou plusieurs spécialités : l’élevage, les cultures céréalières, la viticulture, le maraîchage… Du matin au soir, 7 jours sur 7, il veille sur son exploitation.

Ses journées sont rythmées par les saisons pour semer, entretenir ses cultures, soigner son bétail, récolter. Il veille aussi à l’aménagement de sa ferme et à l’évolution de ses installations. Car un exploitant agricole n’a pas forcément les mains dans la terre.

Il s’occupe de la comptabilité, des relations avec les banques et de la gestion administrative et financière de l’entreprise.

Enfin, commercial dans l’âme, il doit trouver les bons partenaires et négocier le prix de ce qu’il achète et de ce qu’il produit/vend.

Ses compétences

Cultiver, gérer, organiser.

Sa formation

Il est nécessaire d’avoir un diplôme agricole au moins égal au bac pro CGEA (conduite et gestion de l’exploitation agricole) pour s’installer (et ainsi bénéficier d’aides financières).

Le bac pro CGEA ou le bac technologique STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant) restent les études les plus courues. Elles permettent aussi de poursuivre vers un BTSA productions animales ou analyse, conduite et stratégie de l'entreprise agricole ou encore productions horticoles.

Il existe également des certificats de spécialisation et des licences pro (par exemple productions agricoles intégrées et enjeux environnementaux à Montpellier, agriculture biologique à Clermont-Ferrand ou Angers, gestion des organisations agricoles et agroalimentaires à Boulogne-sur-mer, génétique et développement de l’élevage à Limoges…).

 

Autres témoignages