Technicien(ne) agricole

Agriculture - Agroalimentaire
Niveau d'études nécessaire
aucun diplôme
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Agroalimentaire, industrie alimentaire
Niveau d’études minimal Certificat de technicien agricole
Bac conseillé Bac pro
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible à moyenne
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

En agriculture, le technicien peut avoir de multiples casquettes : il peut être salarié d’une coopérative, d’une société de travaux agricoles ou d’une exploitation. Dans ce dernier cas, il participe à tous les travaux et seconde le chef d’exploitation. Il prend alors soin des cultures, nourrit les animaux, entretient le matériel et les locaux, gère le stock…

Il peut également se spécialiser et devenir, par exemple, conducteur de machines agricole ou encore technicien en aquaculture et travailler dans des élevages d’animaux et de plantes aquatiques : poissons, coquillages, crustacés, etc.

Ses compétences

Cultiver, entretenir, assister.

Sa formation

Le certificat de technicien agricole (titre inscrit au RNCP, Registre national des certifications professionnelles) est accessible sans condition de diplôme et est délivré en 1 an par les maisons familiales rurales. Un bac professionnel agricole constitue néanmoins une bonne base d’accès au métier. Il existe de nombreuses spécialités : conduite et gestion de l’exploitation agricole, agroéquipement, etc.

Des spécialisations sont possibles à bac+2, comme le BTSA (brevet de technicien supérieur agricole) production animale ou aquaculture : elles sont un atout pour ceux qui envisagent de prendre les commandes d’une exploitation.

 

Autres témoignages