Commissaire des armées

Défense, sécurité
Niveau d'études nécessaire
bac+3
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Défense, sécurité
Niveau d’études minimal Bac+3 (1)
Bac conseillé ES, L, S, STMG
Alternance Non
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 € (2)

Rattaché à l’administration générale d’un régiment, d’une base aérienne, d’un navire, d’un état-major ou d’un service du ministère de la Défense, le commissaire des armées exerce des fonctions de direction dans l’administration, les finances, le conseil juridique et les ressources humaines.

Selon son affectation, il s’occupe des fournitures et des équipements, du logement, de la restauration, du recrutement, de la formation et de la reconversion. Il gère aussi les budgets et surveille les procédures comptables dont il est responsable devant le ministère. Le commissaire intervient sur le territoire national et pour les opérations extérieures.

Ses compétences

Gérer, administrer, organiser.

Sa formation

Le concours commun aux trois armées est ouvert aux titulaires d’un bac+3 juridique ou économique, aux diplômés d’une école de gestion, de management ou de commerce, ou encore aux étudiants issus d’un IEP. Une fois admis, les futurs commissaires des armées suivent une année de formation à l’École de commissaires des armées de Salon-de-Provence (13), puis une année à Salon-de-Provence, Brest (29), Coëtquidan (56) ou Paris, selon l’armée et le service choisis.

À noter : la scolarité débouche sur un master 2 droit et administration de la défense délivré conjointement avec Aix-Marseille Université. 29 places étaient offertes au concours de commissaire des armées en 2016.

(1) Hors période de formation.
(2) La solde brute indiquée ne tient pas compte des primes attribuées en fonction des spécialités, des contraintes de mobilité et de disponibilité, de la situation familiale…

 

Autres témoignages