Météorologue

Défense, sécurité, armée
Niveau d'études nécessaire
bac ou diplôme de niveau IV
Salaire moyen
1600 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Défense
Niveau d’études minimal  Bac ou diplôme de niveau IV
Alternance Non
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant 1 315 € net (logé(e) et nourri(e) en régiment)

Description

Que risque-t-il d’arriver à une escadrille d’hélicoptères qui partirait en mission sans avoir contrôlé la météo ? Elle mettrait en danger les hommes et le matériel en cas d’orage, de vent violent, de tempête. Le/la météorologue participe à la préparation des missions aéronautiques de tir ou de vol de l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT). Grâce à son analyse des cartes et des données météo (vent, humidité, pression, température…), il/elle est capable de prévoir et de détecter les phénomènes météo qui pourraient impacter les unités de combat. Il/elle communique ces informations aux pilotes et au personnel de la base.

L’expertise météo est indispensable pour le bon déroulement des missions. L’armée de Terre intervenant sur tous les continents, elle peut être confrontée à des phénomènes météo extrêmes : pensez à la saison des pluies dans les pays qui bordent l’équateur, accompagnée d’orages violents et de brusques montées des eaux ; pensez aux tempêtes de sable qui peuvent se former dans les zones désertiques, capables d’arracher les tentes et de réduire la visibilité. La formation de météorologue est assurée à l’École nationale de la météorologie. D’une durée de 18 mois, elle équivaut à un bac + 2.

Et après ? Le/la météorologue aura acquis des savoir-faire spécifiques qu’il/elle pourra transposer dans la vie civile en tant que prévisionniste météo. Le secteur de la météorologie en général offre des opportunités de reconversion, en particulier dans l’aviation civile. Les concours de l’administration sont également accessibles à ce professionnel.

Ses compétences

Il/elle est méthodique et précis(e). Il/elle a un goût prononcé pour la technique et il/elle sait se rendre disponible.

 

Autres témoignages