Charpentier(ière)

Artisanat
Niveau d'études nécessaire
CAP
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Artisanat
Niveau d’études minimal CAP
Bac conseillé STI2D, bac pro
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

De la conception au montage des charpentes, c’est sur les épaules de ce professionnel que reposent la construction et la réparation de structures en bois ou en métal qui serviront de toit aux bâtiments. Lorsqu’il réalise une charpente, le charpentier se base d’abord sur les plans de l’architecte pour dessiner en atelier les pièces à réaliser.

Pas question pour lui d’être fâché avec la géométrie ! Il utilise des logiciels de calcul pour évaluer l’équilibre des forces et des volumes. À l’aide d’outils à commande numérique, il façonne poutres et poutrelles ou confie leur fabrication à des prestataires, puis participe à l’assemblage et à la mise en place de la structure.

Le métier traditionnel se modernise. Les constructions écologiques offrent de nouvelles perspectives aux jeunes diplômés.

Ses compétences

Concevoir, fabriquer, assembler.

Sa formation

Le CAP charpentier bois ou encore le CAP constructeur bois suffisent pour exercer cette profession. Mais la complexi­fication des méthodes de conception oblige à plus de qualifications scientifiques et technologiques.

Le BP charpentier bois, le bac pro technicien constructeur bois ou le bac pro interventions sur le patrimoine bâti sont donc recommandés.
Avec le bac technologique STI2D (sciences et technologies de l’industrie et développement durable) spécialité architecture et construction, une poursuite d’études est possible en BTS systèmes constructifs bois et habitat, en licence pro bâtiments bois, basse consommation et passifs, à La Rochelle ou bâtiment à énergie positive et construction bois à Clermont-Ferrand.

 

Autres témoignages