Commissaire aux comptes

Audit, comptabilité, gestion
Niveau d'études nécessaire
bac+8
Salaire moyen
variable
Sommaire du secteur

Description

Secteur Audit, comptabilité, gestion
Niveau d’études minimal Bac+5 (1)
Bac conseillé ES, STMG
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant Variable

La loi oblige les sociétés anonymes et celles dont le chiffre d’affaires ou les effectifs dépassent un certain seuil à nommer un commissaire aux comptes. Observateur indépendant, il a pour mission de vérifier que les comptes reflètent bien les opérations effectuées durant l’année et qu’ils obéissent aux règles comptables. Il contrôle aussi la sincérité des informations adressées aux actionnaires ou à la presse.

Sous peine de sanctions civiles, voire pénales, il doit révéler au conseil d’administration et aux actionnaires les irrégularités découvertes (détournement de fonds, fausses factures…) et, le cas échéant, alerter le procureur de la République.

Ses compétences

Vérifier, contrôler, communiquer.

Sa formation

Pour pouvoir déposer une demande d’affiliation auprès de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes, il faut être titulaire du certificat d’aptitude aux fonctions de commissaire aux comptes. L’inscription au certificat, délivré après 3 ans de stage professionnel auprès d’un commissaire aux comptes et examen, est ouverte aux titulaires d’un DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion).

Autre voie possible, obtenir le DEC (diplôme d'expertise comptable) avant de suivre un stage de 2 ans chez un commissaire aux comptes.

Les titulaires d’un master (quelle que soit la filière) doivent passer un certificat préparatoire avant d’effectuer le stage professionnel.

(1) Hors stage professionnel.

 

Autres témoignages