Expert(e) automobile

Automobile
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
de 2.000 à 2.500 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Automobile
Niveau d’études minimal Bac+2 (1)
Bac conseillé S, STI2D, bac pro
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne
Insertion professionnelle Moyenne
Salaire débutant De 2.000 à 2.500 €

Appelé à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit pour se rendre sur les lieux d’un accident de la route, l’expert entame une véritable enquête en menant une investigation pointue (témoignages, prélèvements, anomalies…).

Il intervient aussi sur des sinistres moins importants, par exemple à la demande d’une société d’assurances, quand un assuré a fait une déclaration d’accident. L’expert se déplace alors pour identifier le véhicule, vérifier que les dommages déclarés correspondent à la réalité et, bien entendu, évaluer le montant des dégâts. Son rapport est transmis à la société d’assurances, avec l’estimation de la somme qui devra être versée en réparation du préjudice. En général, l’expert automobile travaille dans un cabinet d’expertise dont il est salarié ou associé.

Ses compétences

Vérifier, évaluer, estimer.

Sa formation

Après un bac+2 tel que le BTS maintenance des véhicules, option voitures particulières, le BTS moteurs à combustion interne, le BTS techniques et services en matériels agricoles, le futur expert automobile doit travailler pendant 12 mois dans une entreprise de réparation automobile avant de pouvoir bénéficier de la formation menant au DEA (diplôme d'expert en automobile), assurée en 2 ans par l'Ifor2a, l’Institut de formation associé à l’automobile.

Une inscription sur la liste nationale des experts automobiles est obligatoire pour exercer.

(1) Hors période de formation professionnelle.

 

Autres témoignages