Conducteur(trice) de travaux

Bâtiment, travaux publics
Niveau d'études nécessaire
Bac + 2
Salaire moyen
2.400 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Bâtiment, travaux publics
Niveau d’études minimal Bac+2
Bac conseillé STI2D, S, ES, bac pro
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne à forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 2.000 à 2.500 €

Sur un chantier, il n’y a qu’un maître à bord : le conducteur de travaux. Ce chef d’orchestre coordonne et dirige l’ensemble des activités.

Avant de lancer toute construction, il participe à la préparation des travaux : il analyse les plans d’architecte, évalue les besoins humains et recrute les équipes. Il choisit aussi les outils appropriés, les matériaux, et sélectionne les sous-traitants.
 
Il se charge également des démarches administratives nécessaires à l’ouverture du chantier. Lorsque celui-ci est lancé, il veille au respect des délais, des coûts et des normes de sécurité.

Mieux vaut avoir une organisation sans faille et une parfaite connaissance des métiers et techniques du bâtiment. Ces savoirs s’acquièrent grâce aux expériences de terrain, comme chef d’équipe, puis chef de chantier.

Ses compétences : organiser, coordonner, communiquer.

Sa formation : lESTP (École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie) de Paris délivre, en 2 ans après un bac S ou STI2D, et en trois ans après un bac ES, un diplôme de technicien spécialisé conducteur de bâtiment. Les BTS bâtiment, études et économie de la constructiontravaux publics ou le DUT génie civil construction durable apportent les connaissances techniques indispensables, mais doivent êtres complétés par des expériences de terrain. Il existe aussi un certain nombre de licences professionnelles conduite de travaux ou métiers du BTP qui forment à ce métier. De plus en plus de conducteurs ont un diplôme d'ingénieur. 

Autres témoignages