Ouvrier routier : le témoignage de Cédric, apprenti

Bâtiment, travaux publics
Salaire moyen
Salaire débutant brut
Sommaire du secteur

Description

Niveau diplôme minimal Salaire débuant brut moyen
CAP 1300 €

"Conduire une pelleteuse, c’était un rêve de gosse", se rappelle Cédric, 23 ans aujourd’hui. Même s’il est par tous les temps sur le chantier dans sa combinaison phosphorescente, le jeune homme aime son métier parce qu’il est très varié. Le chantier ? Des tronçons de route bien délimités afin d’éviter tout danger.

Par tous les temps. "Quand mon entreprise répond à un appel d’offres sur de gros chantiers, dans le cadre par exemple de la confection de ronds-points, je suis avant tout présent pour conduire les engins. Quand nous travaillons directement pour une commune, j’interviens à toutes les étapes, puisque nous ne sommes que trois à mener les chantiers. Les commandes sont variées. On peut avoir à poser un acodrin (grille qui traverse la route pour récupérer l’eau). Cela suppose au départ de vérifier les pentes, de réaliser des calculs, pour ensuite effectuer un terrassement adapté avec la pelleteuse puis, une fois l’acodrin posé, de reboucher avec du béton et de lisser à la truelle."

Ses compétences : Résistance physique, dextérité et bonnes notions en mathématiques pour réaliser les différents calculs.

Sa formation : CAP conducteur d’engins : travaux publics et carrières, CAP constructeur de routes.

Autres témoignages