Technicien(ne) de l’industrie pharmaceutique

Biologie, chimie, pharmacie
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Biologie, chimie, pharmacie
Niveau d’études minimal Bac+2
Bac conseillé S, STL
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne
Insertion professionnelle Moyenne
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

Les industries pharmaceutiques et cosmétiques emploient différentes catégories de techniciens.

Le technicien de formulation donne naissance à la formule du médicament élaborée par les ingénieurs ou les pharmaciens. Pour cela, il effectue des essais et vérifie la stabilité de la molécule obtenue.

Le technicien galéniste, quant à lui, est un spécialiste de la “forme” du médicament. Gélule, poudre, gel, spray…, il étudie comment “habiller” la molécule aux vertus thérapeutiques pour qu’elle puisse être absorbée facilement par le patient.

Le technicien de laboratoire de contrôle analyse pour sa part la qualité des produits sortant des chaînes de fabrication.

D’autres techniciens sont spécialisés dans le contrôle de la qualité ou encore dans l’organisation de la production.

Ses compétences

Fabriquer, tester, contrôler.

Sa formation

Il existe de nombreux diplômes à bac+2 et bac+3, comme les BTS (brevets de technicien supérieur) métiers de la chimie, bioanalyses et contrôles, analyses de biologie médicale ; les DUT (diplômes universitaires de technologie) chimie, génie biologique, option analyses biologiques et biochimiques, génie chimique-génie des procédés ; la licence pro développement, production et ingénierie pharmaceutique à l’université d’Auvergne, la licence pro procédés et technologies pharmaceutiques à Caen ; le DEUST (diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques) production et contrôles des produits de santé à l’université de Bordeaux…

 

Autres témoignages