Facteur(trice) d’instruments

Création, métiers d'art
Niveau d'études nécessaire
CAP
Salaire moyen
variable
Sommaire du secteur

Description

Secteur Création, métiers d’art
Niveau d’études minimal CAP
Bac conseillé Sans le bac
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible à moyenne
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant Variable

Il fabrique des pianos, des violons, des guitares ou encore des trompettes. Le facteur d’instruments, passionné de musique et souvent musicien lui-même, est toujours spécialisé dans une famille d’instruments : à vent, à percussion, à cordes pincées (guitare…), etc. Le plus connu, le luthier, donne naissance aux violons, violoncelles, contrebasses.

À partir d’une matière première (bois, cuivre…), il réalise, à la main, l’instrument dans son intégralité. De son travail dépendra la qualité sonore de l’instrument.

La plupart de ces artisans s’occupent aussi de la réparation et de l’entretien des instruments.

Ses compétences

Fabriquer, restaurer, vendre.

Sa formation

Les CAP lutherie ATIM (assistant technique en instruments de musique) option guitare, accordéon, piano, instruments à vent se préparent en 2 ans après la troisième.

Il est conseillé de passer ensuite un BMA technicien en facture instrumentale (option piano, guitare, accordéon, instruments à vent). Les DMA lutherie facture instrumentale permettent d’obtenir un diplôme à bac+2.

Dans le secteur, l’ITEMM (Institut technologique européen des métiers de la musique), au Mans (72), est l’école phare.

 

Autres témoignages