Archéologue

Culture, patrimoine
Niveau d'études nécessaire
bac+5
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Culture, patrimoine
Niveau d’études minimal Bac+5
Bac conseillé Général
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant À partir de 1.480 €

En France, environ 85 % de l’activité archéologique est dite préventive : avant la construction d’un bâtiment ou d’une route, l’archéologue examine le terrain pour prévenir toute destruction d’éventuels vestiges. On est loin de l’image aventurière de l’archéologue faisant des découvertes inestimables sur des chantiers au bout du monde, ou d'Indiana Jones !

Employés notamment par l’INRAP (2.144 employés à l'Institut national de recherches archéologiques préventives en 2014), les musées, les collectivités locales ou des opérateurs privés, les 3.000 archéologues français peuvent également travailler sur des chantiers programmés, où le but est de rechercher et d’étudier toutes les traces laissées par les civilisations anciennes.

Mais ces scientifiques n’interviennent pas uniquement sur le terrain. Ils passent aussi beaucoup de temps dans leur laboratoire où ils analysent le résultat de leurs fouilles et mettent par écrit leurs découvertes et leurs réflexions.

Ses compétences

Découvrir, examiner, analyser.

Sa formation

Il n’y a pas de parcours type, mais un cursus jusqu’au master et, plus souvent, un doctorat en histoire de l’art et en archéologie est indispensable. Il peut être complété par une compétence en lettres classiques par exemple. Un double cursus est d’ailleurs recommandé. Certaines écoles préparent au métier d'archéologue : l’École du Louvre, les ENS (écoles normales supérieures) en lettres et sciences humaines de Paris et Lyon, l’INP (Institut national du patrimoine de Paris), l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales), l’EPHE (École pratique des hautes études)...

Pour une première expérience, sachez que le ministère de la Culture publie chaque année une liste de chantiers bénévoles.

 

Autres témoignages