Conservateur(trice) du patrimoine

Culture, patrimoine
Niveau d'études nécessaire
bac+3 + 18 mois à l’INP
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Culture, patrimoine
Niveau d’études minimal Bac+3 + 18 mois à l’INP
Bac conseillé Général
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

Ange gardien des œuvres d’art, le conservateur du patrimoine est fonctionnaire de l’État ou d’une collectivité territoriale. Chaque conservateur est spécialisé : archéologie, archives, inventaires, monuments historiques et inventaire, musées ou patrimoine scientifique, technique et naturel. Tout dépend de sa formation et de ses goûts.

Dans un musée, il est chargé de l’inventaire, de l’étude, de la mise en valeur et de la conservation des collections. Son but : que les objets d’art traversent le temps dans les meilleures conditions. Pour cela, il contrôle le taux d’humidité et la température du musée, il planifie les campagnes de restauration, il gère les inventaires, prépare les expositions… Il peut même chercher à étoffer l’offre du musée en prospectant de nouvelles acquisitions.

Au quotidien, ses fonctions le conduisent à coordonner différents corps de métier : scientifiques, restaurateurs, personnels administratifs ou techniques…

Ses compétences

Protéger, organiser, administrer.

Sa formation

L’INP (Institut national du patrimoine), ouvert sur concours aux titulaires d’une licence ou d’un équivalent, forme les conservateurs en 18 mois. L’École du Louvre, l’INP, le CNAM et certaines universités (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris 4, Paris-Nanterre, l’Institut catholique de Paris, par exemple) assurent des préparations aux concours des conservateurs du patrimoine.

 

Autres témoignages