Régisseur(euse) d’œuvres d’art

Culture, patrimoine
Niveau d'études nécessaire
bac+5
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Culture, patrimoine
Niveau d’études minimal Bac+5
Bac conseillé Toutes séries
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

Transporter un tableau de Léonard de Vinci ne s’improvise pas ! Pour gérer ce véritable casse-tête logistique, les musées peuvent compter sur un professionnel : le régisseur d’œuvres d’art. Il gère l’organisation matérielle de tout mouvement d’œuvres, du transport au stockage. Il obtient les autorisations douanières quand les pièces doivent partir à l’étranger, souscrit les contrats d’assurance, vérifie leur bonne protection lors de l’emballage…

Touche-à-tout, habile de ses mains, il a, en plus, le sens des responsabilités : il n’a pas le moindre droit à l’erreur. Les œuvres qu’il déplace sont parfois estimées à plusieurs millions d’euros.

Ses compétences

Transporter, protéger, organiser.

Sa formation

L’AFROA (Association française des régisseurs d’œuvres d’art) recense quelques masters qui forment plus particulièrement à la régie comme le diplôme de 2e cycle de l’École du Louvre (parcours métiers du patrimoine), le master professionnel régie des œuvres et montage des expositions de l’université Picardie-Jules-Verne, à Amiens, le master régie des œuvres et médiation de l’architecture et du patrimoine de l’université Michel-de-Montaigne à Pessac (33) ou le master métiers de l’art : documentation des œuvres d’art, régie des œuvres à Cahors.

Un cursus en histoire de l’art doublé d’une formation dans le domaine de la conservation préventive est également recommandé. Une formation en logistique est un atout. Il existe peu de régisseurs d’œuvres d’art, les places sont chères !

 

Autres témoignages