Technicien(ne) de la voie ferrée (agence Infra)

Ferroviaire
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Ferroviaire
Niveau d'études minimal BTS, DUT (+ 2 mois de formation à la SNCF)
Bac conseillé STI2D, bac pro 
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

La modernisation des voies, c’est son domaine. Chargé de superviser les opérations de maintenance, il participe à l’organisation et à la préparation des chantiers. Avec un objectif : garantir des conditions de circulation sûres.

En veille permanente pour repérer les éventuelles anomalies, il est tous les jours sur le terrain afin de permettre une circulation optimale des trains en toute sécurité. Concrètement, il anime et encadre une équipe chargée des opérations de maintenance sur les voies, c’est-à-dire de l’entretien des rails, traverses, aiguillages, ballast, mais aussi des abords des voies (pistes, végétation). Il intervient pour la maintenance, mais aussi la mise en œuvre des chantiers. Et veille à la sécurité des personnels intervenants sur les voies.

Il peut être amené à assister son manager, voire à le remplacer pour des missions précises sur la technique, la sécurité, l’organisation et le suivi de la production.

Véritable expert, il maîtrise la variété des techniques et des matériels.

Il opère sur différents sites chaque jour, et travaille selon des horaires réguliers mais modulés, si bien qu’il peut intervenir aussi bien le jour que la nuit. Assurant des périodes d’astreinte à tour de rôle, il peut être appelé à tout moment en urgence pour des dépannages.

Ses compétences

Organisation, anticipation, esprit d’équipe, rigueur.

Sa formation

Un BTS, un DUT, ou une licence professionnelle de spécialité génie civil, bâtiment et travaux publics, mesures physiques, mécanique et maintenance, assistance technique d’ingénieur.

Le permis B est indispensable.

 

Autres témoignages