Chef(fe) de hall(s) sur des salons, foires ou congrès

Foires, salons et congrès
Niveau d'études nécessaire
aucun diplôme
Salaire moyen
variable
Sommaire du secteur

Description

Secteur Foires, salons, congrès
Niveau d'études minimal Brevet
Bac conseillé Aucun
Alternance Non
Sélectivité des études Faible
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant Variable

Assistant technique, responsable, ou chef de hall, ce professionnel a été, à une époque, appelé “lapin” car, avant l’arrivée des portables et talkies-walkies, il courrait partout pour mener à bien ses missions !

Rarement recrutés en CDI par les organisateurs de salons (certains n’organisent qu’un salon par an), les chefs de hall interviennent ponctuellement pour le compte de plusieurs employeurs. Ils sont les premiers sur le terrain en phase de montage et leur rythme de travail ne cesse de s’accélérer jusqu’à la veille de l’ouverture de l'événement.

Vérification des tracés des stands et allées, contrôle des arrivées d’eau et d’électricité, supervision de la mise en place de la documentation aux accueils, renseignements et assistance aux exposants… Leurs missions varient en fonction de la manière de travailler de chaque organisateur. Quand le salon ouvre, le chef de hall est d’astreinte technique sur les stands vendus par celui-ci.

Au moment du démontage, le rôle de ce professionnel est à peu près le même qu’au montage : assister les exposants, vérifier que les prestataires viennent récupérer leur matériel, et laisser le hall complètement vide !

Ses compétences

Diplomatie, sens du détail, rigueur et bonne forme physique (un chef de hall parcourt 20 à 25 km par jour), adaptabilité.

Sa formation

Aucun diplôme n’est requis ! Un job d’hôte ou une expérience chez un prestataire permet en général de mettre un pied à l’étrier et de se faire connaître. Ensuite, les missions confiées dépendent beaucoup du réseau.

 

Autres témoignages