Contrôleur(euse) des douanes

Fonction publique
Niveau d'études nécessaire
bac
Salaire moyen
de 2.000 à 2.500 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Fonction publique
Niveau d’études minimal Bac (1)
Bac conseillé Toutes séries
Alternance Non
Sélectivité des études Faible à moyenne
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant De 2.000 à 2.500 €

Dans les aéroports, aux frontières, dans les ports…, le douanier, représentant de l’État, appartient à l’administration fiscale.

Quand il est rattaché à la branche “contrôle des opérations commerciales et d’administration générale”, il vérifie que toutes les taxes douanières ont bien été réglées. Pour cela, il peut mener des enquêtes auprès des entreprises.

Dans la branche “surveillance”, il travaille en uniforme et porte une arme. Il est chargé de débusquer, sur le terrain, les contrefaçons et les contrebandes.

Ses compétences

Contrôler, vérifier, enquêter.

Sa formation

Les épreuves du concours de catégorie B (accessibles aux bacheliers mais la majorité des candidats qui se présentent au concours ont un bac+2/3) diffèrent selon la spécialité : contrôle ou surveillance.

Après la réussite au concours, le contrôleur stagiaire suit une formation théorique de 18 semaines à La Rochelle (17), complétée par un stage pratique dans les services déconcentrés de la direction générale des douanes et droits indirects. Le lieu géographique du stage dépend de son classement à l’issue du cycle d’enseignement professionnel et des besoins de l’administration.

(1) Hors période de formation.

 

Autres témoignages