Développeur(euse) local(e)

Humanitaire
Niveau d'études nécessaire
bac+3
Salaire moyen
variable
Sommaire du secteur

Description

Secteur Humanitaire
Niveau d’études minimal Bac+3
Bac conseillé ES, S, STMG
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne à forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant Variable (1)

Agriculture, santé, éducation… Les champs d’action du développeur local sont variés. Durant une mission, il intervient auprès des populations locales pour les aider à se reconstruire.

Le développeur rural, par exemple, conseille les habitants pour leur permettre de relancer leur production agricole.

Le développeur urbain, quant à lui, mène des actions de sensibilisation, de conseil ou de formation en matière de santé, d’enseignement.

Chaque situation est différente, le développeur doit s’adapter aux attentes de ses interlocuteurs. Pas question pour lui d’arriver avec des idées préconçues en tête : comprendre la culture et les coutumes du pays reste la base du métier.

Ses compétences

Conseiller, sensibiliser, aider.

Sa formation

Licence professionnelle en intervention sociale, diplôme d’une école d’ingénieurs, de commerce avec une spécialisation humanitaire ; ou master à l’université, notamment en partenariat avec le Gemdev (Groupement d’intérêt scientifique pour l’étude de la mondialisation et du développement).

Autres exemples : le master pro développement local : acteurs sociaux et dynamiques spatiales, proposé à l'université Panthéon-Sorbonne, le master pro chargé de développement local à Rennes 1, le master pro gestion des territoires et développement local à Montpellier ou une formation en école spécialisée (Montpellier SupAgro, IFAID, à Bordeaux, Bioforce, à Vénissieux).

(1) Selon statut, salarié ou volontaire.

 

Autres témoignages