Syndic de copropriété

Immobilier
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Immobilier
Niveau d’études minimal Bac+2
Bac conseillé Général, STMG
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

Dans un immeuble, il y a les parties privées (appartements) et les parties communes (escalier, hall, ascenseur, etc.). Pour veiller à l'entretien et au bon fonctionnement de ces dernières, les propriétaires font appel à un syndic de copropriété.

Son rôle est triple : technique (il veille à l’entretien ou à la réfection des parties communes, négocie et contrôle les travaux), juridique (il fait respecter les règlements, convoque les assemblées, rédige les comptes rendus, souscrit les assurances de l’immeuble) et financier (il assure la comptabilité et la répartition des charges, règle les fournisseurs, établit le budget prévisionnel).

À l’aise avec les chiffres, le syndic de copropriété doit aussi avoir un excellent contact avec les propriétaires, qui ont souvent une image négative de cette profession.

Ses compétences

Gérer, organiser, contrôler.

Sa formation

Pour exercer la fonction de syndic, il faut être titulaire de la carte professionnelle (valable 3 ans) mention “syndic de copropriété” délivrée par la chambre de commerce et d’industrie sous condition de diplôme : BTS professions immobilières, diplôme de l’ICH (Institut d’études économiques et juridiques appliquées à la construction et à l’habitat), de l’ESPI (École supérieure des professions immobilières), de l’INSIM (Institut national supérieur de l’immobilier), de l’ESC Toulouse (programme Bachelor, filière management de l’immobilier), bac+3 en droit, éco ou commerce.

Les gros cabinets recrutent aussi des collaborateurs ayant un bac+3, voire un bac+5, en droit et comptabilité ou gestion immobilière.

 

Témoignages vidéo

Autres témoignages