Maquettiste de presse

Journalisme
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Journalisme
Niveau d’études minimal Bac+2
Bac conseillé STD2A
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

Il y a quelques années, les outils du maquettiste étaient encore la colle et les ciseaux ! Aujourd’hui, ce créatif utilise un ordinateur et des logiciels de PAO (publication assistée par ordinateur). Au sein d’une rédaction, le maquettiste s’occupe de la mise en pages des journaux et magazines. Il travaille aussi pour des sites Web.

Afin de rendre attractifs ces différents supports d’information et en faciliter la lecture, il joue avec les couleurs et la typographie, positionne les photos, trouve le bon équilibre entre textes et images… Tout cela en tenant compte d’une charte graphique qui donnera au produit final une homogénéité et une identité visuelle. La profession de maquettiste peut s’exercer dans d’autres secteurs, notamment dans la publicité et l’édition.

Ses compétences

Imaginer, créer, mettre en pages.

Sa formation

Un BTS design graphique (option communication et médias imprimés), ou étude de réalisation d’un projet de communication, option études de réalisation de produits imprimés ou graphiques, pouvant être complété par un DNAP (diplôme national d’arts plastiques) option communication, d’un DNAT (diplôme national d’arts et techniques) option design graphique (bac+3) ou d’un DSAA (diplôme supérieur d’art appliqué).

Une école d’arts appliqués (École des beaux-artsécole Estienne…) est également un atout.

 

Autres témoignages