Traducteur(trice) audiovisuel(le)

Traducteur(trice) audiovisuel(le)

Niveau diplôme minimal Salaire débutant brut moyen
Bac + 5 Variable

Spécialisé dans une langue – l’anglais étant bien sûr la plus demandée –, le traducteur audiovisuel intervient au cinéma ou à la télévision aussi bien pour le sous-titrage que pour le doublage. Il commence par visionner le film pour en traduire les dialogues ou les commentaires.
Pour les sous-titres, il doit tenir compte des contraintes de temps et d’espace à l’écran.
Pour le doublage, il doit faire "coller" le dialogue traduit avec le mouvement de lèvres original de l’acteur. Un exercice délicat : la synchronisation labiale demande près d’une journée de travail pour dix minutes de film ! Les documentaires constituent toutefois la plus grande part du marché de la traduction audiovisuelle, notamment pour les voix off qui ne nécessitent pas de synchronisation.

Ses compétences : traduire, une grande culture s’avère indispensable pour trouver des équivalents et s’adapter en fonction du contexte et du personnage.

Sa formation : il existe une petite vingtaine de masters professionnels en traduction permettant de se former à ce métier spécifique et de se constituer un carnet d’adresses. Cependant, relations, débrouillardise et persévérance s’imposent pour pénétrer le milieu du cinéma et de la télévision.


Regardez l’interview vidéo de Raphaëlle Antczak, traductrice.
Partager l'info
RSS Facebook Myspace Scoopeo Pioche TapeMoi wikio google Live Bookmarks MyYahoo netvibes digg delicious blogmarks Technorati Furl
Métiers du secteur Langues
D'autres métiers qui peuvent vous intéresser




Les métiers par secteur


Les écoles à la une







uimm_banner_300x150-200114




Recherche métiers par critères