Conseiller(ère) pénitentiaire d’insertion et de probation

Social
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
1.658 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Social
Niveau d’études minimal Bac+2 (1)
Bac conseillé ST2S, général
Alternance Non
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Difficile
Salaire net débutant 1.658 €

Ce travailleur social est employé par l’administration pénitentiaire. Son rôle : aider les personnes emprisonnées à garder un lien social avec l’extérieur. Lorsqu’un détenu est en passe d’être libéré, le conseiller le rencontre et l’aide à rechercher un emploi, un logement, etc.

Ce fonctionnaire peut également travailler en dehors des prisons, où il prend en charge des personnes bénéficiant, par exemple, d’une libération conditionnelle. Il s’assure alors que ces dernières respectent les obligations imposées par la justice. Il les aide aussi à retrouver ou à garder une vie sociale.

Ses compétences

Prévenir, aider, écouter.

Sa formation

Le concours de recrutement est ouvert aux titulaires d’un bac+2 (mais les candidats sont généralement titulaires d’un master 1 de droit).

En 2016, seulement 76 postes ont été offerts au concours externe et 50 au concours interne. En 2014, seuls 5 % des candidats ont été admis.

La formation, rémunérée, se déroule en 2 ans à l’ENAP (École nationale d’administration pénitentiaire), à Agen (47).

(1) Hors période de formation professionnelle.

 

Autres témoignages