1. Les astuces des étudiants de l’EDNH pour cuisiner équilibré en un rien de temps

Les astuces des étudiants de l’EDNH pour cuisiner équilibré en un rien de temps

Envoyer cet article à un ami
 // © EDNH
// © EDNH

Qui a dit que les jeunes n’aimaient pas cuisiner et n’avalaient que des coquillettes au gruyère ? Manger équilibré ne prend pas plus de temps, contrairement à ce que l’on croit. Les étudiants de l’EDNH, École de Diététique et Nutrition Humaine, nous livrent leurs astuces pour cuisiner équilibré et facile ! Devenez des chefs !

Eux aussi, avant d’entrer à l’EDNH, pensaient que pour bien manger, il fallait se lever tôt ! Mais grâce à l’enseignement acquis, ainsi qu’aux conseils des professeurs et aux cours de cuisine dont ils disposent, Roxanne, Christian, Richard, Yasmine, Laure et Marion se sont aperçus qu’il était simple de manger équilibré sans se prendre la tête. Envie de vous régaler, d’épater vos amis et de prendre soin de vous illico presto ? Petit inventaire des trucs et astuces de nos six étudiants de l’EDNH.


Petit rappel d’un plat équilibré

Il s’agit de mêler à chaque repas des protéines (viande, poisson, œuf, produits laitiers, tofu ou légumineuses), des féculents (pâtes, riz, pommes de terre…), des légumes ou fruits, et un peu de matière grasse (une cuillère à soupe d’huile d’olive ou une noisette de beurre). Un steak avec une poignée de pâtes et quelques fleurs de brocolis, un petit yaourt en dessert, voilà qu’on est bon ! On peut aussi opter, par exemple, pour du poisson, du riz et une fondue de poireaux (ils cuisent, on met un peu de crème et hop !). Facile, non ?


Les légumes, ça ne prend pas plus de temps qu’un plat de pâtes !

La chose importante à savoir, selon Roxanne, Christian, Richard, Yasmine, Laure et Marion, directrice des élèves, c’est que les légumes se préparent rapidement, aussi vite que les pâtes. Couper une courgette, la faire revenir dans une poêle avec quelques lardons et un œuf pour lier le tout, ça ne prend pas plus de temps que de faire bouillir de l’eau et attendre que nos Linguine soient al dente. Le conseil que donnent nos six étudiants, c’est de tester. On se chronomètre et on s’aperçoit rapidement que l’on peut manger des légumes sans perdre une minute !


Le cuit -vapeur, pour une cuisson rapide et facile


Cet appareil de cuisson se procure à petit prix et il a un vrai avantage : il conserve les vitamines et minéraux des légumes, contrairement à une cuisson au four ou à la poêle. Mais ce n’est pas tout. Sa qualité, c’est qu’il bosse tout seul pendant que l’on peut s’occuper à autre chose (réviser ?). Nos légumes coupés et placés dans le cuit-vapeur, voilà qu’il nous reste à vaquer à nos occupations pendant que nos aubergines ou nos poireaux cuisent. Astuce de chef !


Des courses anticipées


Cuisiner, ça prend du temps si on se décide au dernier moment et que l’on file en courses après les cours en se prenant la tête (sauce pesto ou bolognaise ?). En anticipant un minimum et en mettant dans son caddie de quoi concocter des plats équilibrés, on gagne un temps précieux. En rentrant de l’école, voilà que l’on dispose de ce qu’il faut et d’une bonne dose d’inspiration pour tout mettre sur le feu.


Tout préparer le dimanche, pourquoi pas !


Les six étudiants de l’EDNH ont appris ça via une de leurs professeurs et tous ont fait de cette astuce un mantra ! Le dimanche, on passe une heure ou deux aux fourneaux pour faire cuire du quinoa, des lentilles, des légumes, et on met le tout dans des boîtes de conservation, au réfrigérateur. La semaine, il nous reste à piocher selon nos envies pour se concocter, au choix, une salade de lentilles au roquefort ou du quinoa aux petits légumes. Sinon, nos légumes déjà prêts accompagneront parfaitement une viande que l’on fera cuire en quelques minutes chrono après une journée à courir partout. Motivés ?

Merci à Yasmine, Laure, Roxanne, Christian, Richard, étudiants à l’EDNH, ainsi qu’à Marion, directrice des élèves. 


Pour en savoir plus sur l’école :
www.ednh.fr