1. Marketing : la transformation digitale est plus que jamais en marche !
Décryptage

Marketing : la transformation digitale est plus que jamais en marche !

Envoyer cet article à un ami
Pôle Léonard de Vinci // © Agence Let it be
Pôle Léonard de Vinci // © Agence Let it be

Le vent de la digitalisation souffle fort depuis quelques années sur les métiers du marketing. Il transforme les outils et crée des spécialisations très porteuses. C’est un bon choix d’orientation, même si les technologies évoluent vite et exigent une veille permanente.Tour d’horizon.

Event-trigger marketing, stratégies d’engagement client, automatisation, ultrapersonnalisation… vous connaissez ? Ces compétences représentent l’avenir du métier et devraient influencer en profondeur la manière de faire du marketing sur le long terme. Avec le développement massif des usages liés à l’Internet et la multiplication des écrans, le marketing « traditionnel » a en effet muté vers le « marketing digital ». Conséquence : les métiers évoluent, et les annonceurs doivent repenser leurs méthodes de travail pour s’adapter à ces nouveaux enjeux technologiques et aux nouveaux usages des consommateurs. Dans ce contexte, le rôle de la formation est essentiel. Formation qui, si elle veut répondre aux enjeux actuels du marché, doit être complétée d’une spécialisation aux aspects techniques du digital, comme c’est le cas des quatre diplômes proposés par les écoles du Pôle Léonard-de-Vinci (bi-cursus Digital Marketing and Data Analytics, MBA Digital Marketing Strategy, mastère manager de la communication numérique et diplôme de l’École de management Léonard-de-Vinci visé bac + 5).

 

Les métiers au top

Selon une étude de l'IAB France présentée en avril 2015, trois catégories de métiers se démarquent :

Les métiers de la donnée, à l’instar du data scientist, du business analyst, du revenue manager ou du marketing business analyst. Pour 53 % des entreprises[1], le « data driven marketing » est ainsi l’une des opportunités les plus intéressantes pour les cinq prochaines années. Et 137 000 emplois devraient être créés grâce au big data à l’horizon 2020[2].

Les métiers centrés sur le marketing mobile (chef de projet Web mobile ou responsable de la stratégie mobile). De plus en plus d'entreprises convertissent en effet leurs offres et leur présence sur les mobiles, allant même jusqu'à abandonner le Web classique. La raison ? En France, le m-commerce (mobile commerce) a bondi de 91 % en 2015[3], et un quart des transactions se font via les applications mobiles[4].

Les métiers du marketing relationnel (chef de projet e-CRM, traffic manager, référenceur Web) développent une expertise pour détecter les clients les plus rentables et concevoir des campagnes ciblées. L’une des tendances fortes actuelles est d’ailleurs de faire du marketing one-to-one.

En bref, plus les candidats maîtrisent les outils pointus en marketing (outre des compétences managériales, stratégiques et personnelles), plus ils intéresseront les entreprises, qui, engagées à plus de 80 % dans un processus de transformation digitale[5], sont constamment à la recherche de profils spécialisés. À vous de jouer !



[1] Adobe et eConsultancy, Tendances digitales 2016, janvier 2016.

[2] www.economie.gouv.fr.

[3]RetailMeNot – Centre for Retail Research (CRR), janvier 2016.

[4] Criteo, Rapport d’activité sur le commerce mobile au 4e trimestre 2015.

[5] Baromètre Idaos Lab « Digital & Social », 2015.