Hervé, étudiant en prépa ATS à Rouen : "Il y a beaucoup de travail mais l’ambiance n’est pas à la compétition"

Hervé, 22 ans, est étudiant en prépa ATS au lycée Blaise-Pascal de Rouen. Titulaire d’un DUT en mesures physiques, qu’il a préparé à l’IUT de Mont-Saint-Aignan après son bac S, le jeune homme revient sur son parcours et sa prépa.

Publié le

null

Pourquoi avez-vous choisi de faire votre prépa ATS à Rouen après votre DUT ?

Je viens de Croisy-sur-Eure, en Haute-Normandie, à 80-100 km de Rouen. Pour faire une prépa ATS, j’avais le choix entre Rouen et Paris. J’ai choisi Rouen et le lycée Blaise-Pascal parce que c’était la prépa ATS la plus proche. Un professeur de ce lycée était venu nous en parler lorsque j’étais en DUT (diplôme universitaire de technologie) mesures physiques à Mont-Saint-Aignan (76). La prépa ATS est une prépa de remise à niveau en maths, physiques et sciences de l’ingénieur pour les étudiants sortant d’un BTS (brevet de technicien supérieur) ou d’un DUT qui veulent ensuite entrer en école d’ingénieur. En fin d'année, on passe un concours ATS spécifique qui permet aux meilleurs d’accéder à des écoles comme Centrale Nantes, Marseille ou Lille ou encore les Arts et Métiers ParisTech et l’ESTP. Personnellement, je suis très motivé pour continuer mes études.

Comment votre année se passe-t-elle ?

C’est beaucoup de travail. Si l’on veut entrer en prépa ATS, il vaut mieux savoir qu’il faut travailler beaucoup et surtout régulièrement. Nous sommes un peu comme une classe de lycée. Nous avons cours de 8 h à 17 h et faisons essentiellement des maths, de la physique et des sciences de l’ingénieur. Après les cours, il faut travailler deux à trois heures. Mais il règne une bonne ambiance et il y a beaucoup d’entraide entre nous. Peut-être parce que nous avons déjà quelques années d’études derrière nous et sans doute un peu de recul. On se dit que le meilleur aura ce qu’il y a de mieux, mais on n’est pas dans la compétition. J’aimerais aussi dire à ceux qui ont peur de la prépa ATS après un BTS qu’ils n’ont pas moins de chances de réussir qu’après un DUT. C’est une question de travail. Et ceux qui ont fait un BTS en production, par exemple, ont des bases plus solides que moi en mécanique.

Quels bons plans conseilleriez-vous pour les loisirs dans la région ?

La Boîte à bière est un lieu sympa où l’on trouve toutes les bières du monde, pas loin de l’hôtel de ville de Rouen. Et je conseille aussi le circuit de karting près du Mont-Riboudet.

 Propos recueillis par Isabelle Maradan

 

Sommaire du dossier

OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site