Dossier : L'Etudiant vient à la rencontre des étudiants de Nantes avec le Salon du lycéen et de l'Etudiant

Paul, en 4e année à l’ECV (Ecole de la communication visuelle) : "Nantes est une ville dynamique"

Pourquoi Paul a-t-il choisi de suivre ses études de communication visuelle à Nantes ? L’étudiant de 21 ans raconte ses choix, sa formation, et vous dévoile ses bons plans pour sortir à Nantes.


Paul-ECV-NantesPourquoi étudiez-vous à Nantes ?

J’habitais près de Sancerre. Après une première année à Paris qui ne m’a pas plu, je suis parti au Maroc, suivre une année à l’ESAV (Ecole supérieure des arts visuels) de Marrakech. Puis j’ai passé un concours pour entrer en 2e année à l’ECV (Ecole de la communication visuelle). J’avais le choix entre Bordeaux, Aix et Nantes. J’ai choisi cette dernière parce que je connaissais déjà la ville : j’y ai de la famille, et j’y passais déjà beaucoup de temps. Nantes a de nombreux avantages : c’est une ville qui bouge, tout est à proximité : on est à 2 heures de Paris et pas loin de la côte Atlantique.

Comment s’est passée cette arrivée à Nantes ?

Très bien. J’ai pris un appartement à peine une semaine avant la rentrée et l’intégration à l’école s’est faite très facilement. Tout le monde se connaît. Comme nous ne sommes pas en gros effectif, il y a un rapport très simple entre les professeurs et les élèves. On peut aller les voir et leur poser des questions. On a un sentiment de grande famille.

Quel est le programme de votre cursus ?

En première année (L1), on fait beaucoup de dessin, pour apprendre les volumes et à s’exprimer plastiquement. En L2, on aborde la communication visuelle, en tentant de répondre visuellement à une demande. Et en L3 on passe au concret, par exemple la mise en place d’une signalétique pour le museum d’histoire naturelle de Nantes. Les projets peuvent aussi bien être fictifs que réels. Parfois, si nos professeurs sont contents de notre travail, ils le proposent aux organismes qui en ont fait la demande. En 4e année, à l’issue du premier semestre, on doit choisir si on passe le master multimédia ou le master corporate (design graphique). Je me laisse jusqu’au dernier moment pour choisir.

Où sortez-vous à Nantes ?

Je ne suis pas du genre à aller dans les bars. Je vais surtout à des vernissages, des expositions. Pour cela, je vais au Lieu Unique, qui propose des concerts, des expos, et qui fait aussi bar. Je visite de nombreuses galeries d’exposition : Pol’N, Studio LVL… Des flyers sont distribués à l’école, cela nous inspire aussi pour voir ce qui se fait.

Sinon, mes endroits préférés sont le quartier Bouffay, la rue du Maréchal Joffre, où il y a toujours du monde. J’aime beaucoup le Stéréolux, un endroit créé l’année dernière sur l’île de Nantes. On y assiste à des concerts et des workshops. Je suis allé là-bas pour un atelier sur les expériences neuronales, en partenariat avec une école d’ingénieurs et mon école. On a de la chance, Nantes est une ville dynamique. Si je peux donner un conseil aux nouveaux étudiants : sortez pour découvrir tout ce qui se fait.

Propos recueillis par Stéphane Moret

Sommaire du dossier