Start-up

Tous les articles avec le tag Start-up

Ils créent leur entreprise. Lauren : "Un an après en avoir eu l'idée, notre appli est lancée" Lauren et Alex (au centre) et leurs développeurs, lors de la fête de lancement de Whoomies. // © Photo fournie par le témoin
Lauren et Alex (au centre) et leurs développeurs, lors de la fête de lancement de Whoomies. // © Photo fournie par le témoin
Témoignage

Ils créent leur entreprise. Lauren : "Un an après en avoir eu l'idée, notre appli est lancée"

ILS CRÉENT LEUR ENTREPRISE. Épisode 4 et épilogue. Voilà un an que Lauren et son associé ont eu l'idée de créer une appli de matching de colocataires. Après le lancement en septembre 2017, l'aventure poursuit son cours avec un objectif : faire de la start-up une entreprise solide.

Les conseils d'Alexandre Mars, entrepreneur à succès, pour créer son entreprise avant 25 ans Pour Alexandre Mars, "il ne faut pas avoir peur de se lancer". // © Photo fournie par le témoin
Pour Alexandre Mars, "il ne faut pas avoir peur de se lancer". // © Photo fournie par le témoin
Interview

Les conseils d'Alexandre Mars, entrepreneur à succès, pour créer son entreprise avant 25 ans

À 40 ans et fortune faite, Alexandre Mars, entrepreneur à succès, a décidé de se mettre au service des autres : Epic, sa fondation philanthropique, convainc les entreprises de développer leur impact social par le don. Ce "serial" entrepreneur applique aujourd’hui les méthodes des start-up à la philanthropie. Pour l’Etudiant et à l’occasion du lancement de la plate-forme Kangae dédiée à l’entrepreneuriat des 15-25 ans, il livre ses conseils pour réussir dans la création d’entreprise.

Kangae, le site Web des 15-25 ans qui donne le goût d'entreprendre... et les outils pour se lancer Kangae est un site Web dédié à l'entrepreneuriat pour les 15-25 ans. // © Kangae
Kangae est un site Web dédié à l'entrepreneuriat pour les 15-25 ans. // © Kangae
En bref

Kangae, le site Web des 15-25 ans qui donne le goût d'entreprendre... et les outils pour se lancer

Envie d'entreprendre, de monter un projet associatif ? La plate-forme Kangae, dont l'Etudiant est partenaire, met à votre disposition toutes les ressources pour concrétiser vos projets.

Comment je suis devenu growth hacker ou "pirate de la croissance" Le growth hacker doit faire avancer les choses au plus vite, pour créer du résultat immédiatement. // © Photo fournie par le témoin
Le growth hacker doit faire avancer les choses au plus vite, pour créer du résultat immédiatement. // © Photo fournie par le témoin
Portrait

Comment je suis devenu growth hacker ou "pirate de la croissance"

Au sein d'une start-up, ce "pirate de la croissance" traque les opportunités de business pour développer la jeune entreprise vite et à moindre coût. Paul exerce ce nouveau métier du digital chez Frichti, une start-up de fabrication et de livraison de repas à domicile. Il nous détaille son parcours et sa mission.

Ils créent leur entreprise. Lauren : "Nous avons pris du retard dans le développement de l'appli !" Lauren (au centre) et Alex, entourés de l'équipe de stagiaires de Whoomies. // © Photo fournie par le témoin
Lauren (au centre) et Alex, entourés de l'équipe de stagiaires de Whoomies. // © Photo fournie par le témoin
Témoignage

Ils créent leur entreprise. Lauren : "Nous avons pris du retard dans le développement de l'appli !"

Épisode 3. C'est un été bien chargé qui s'annonce pour Lauren, son associé et son équipe qui sont en train de lancer Whoomies, une appli de matching de colocataires. Le développement de l'appli a pris un léger retard, au grand dam de Lauren, mais sans pour autant mettre en péril le projet.

Antonin et Paul : "Nous avons 45 jours pour réunir 4.000 € via le crowdfunding" Étudiants à Dijon, Antonin et Paul lancent une campagne de financement participatif de 4.000 € pour financer leur site Internet. // © Etienne Gless
Étudiants à Dijon, Antonin et Paul lancent une campagne de financement participatif de 4.000 € pour financer leur site Internet. // © Etienne Gless
Témoignage

Antonin et Paul : "Nous avons 45 jours pour réunir 4.000 € via le crowdfunding"

ILS CRÉENT LEUR ENTREPRISE. Antonin et Paul, étudiants à Burgundy School of Business, mènent études et entrepreneuriat de front. En semaine, leur stage de fin d'études et leurs concours. Le week-end, leur activité de livraison de petits déjeuners. En juillet 2017, ils tentent de lever 4.000 € pour faire grandir leur projet.

Station F : embarquement immédiat pour ces étudiants-entrepreneurs L'incubateur de start-up Station F ouvre ses portes lundi 3 juillet 2017. // © ROBERTO FRANKENBERG/The New York Times-REDUX-REA
L'incubateur de start-up Station F ouvre ses portes lundi 3 juillet 2017. // © ROBERTO FRANKENBERG/The New York Times-REDUX-REA
Enquête

Station F : embarquement immédiat pour ces étudiants-entrepreneurs

Ils et elles vont passer entre 6 et 18 mois dans le plus grand campus de start-up du monde. Objectif : accélérer le développement de leur projet. Rencontre avec la première promo d'étudiants-entrepreneurs, qui rejoint Station F début juillet 2017.

Ils créent leur entreprise. Lauren : "Nous allons ouvrir des bureaux à Londres !" Lauren et Alexandre, son associé, visent un développement à l'international. // © Photo fournie par le témoin
Lauren et Alexandre, son associé, visent un développement à l'international. // © Photo fournie par le témoin
Témoignage

Ils créent leur entreprise. Lauren : "Nous allons ouvrir des bureaux à Londres !"

Épisode 2. Mise en ligne du site, obtention d'une subvention, recrutement de stagiaires… Le projet de Lauren et de son associé va comme sur des roulettes ! À quelques semaines du lancement de son appli destinée à faciliter la recherche de colocataires, Lauren fait le point sur les différentes étapes franchies avec succès.

Travailler en start-up : cinq choses à savoir pour relativiser le côté "cool" La start-up : un univers parfois "impitoyable"... // © plainpicture/Maskot
La start-up : un univers parfois "impitoyable"... // © plainpicture/Maskot
Décryptage

Travailler en start-up : cinq choses à savoir pour relativiser le côté "cool"

Les start-up ont le vent en poupe… Moindre hiérarchie, convivialité, souplesse et innovation sont généralement associées à ces entreprises pas comme les autres. Un modèle attractif à bien des égards, mais dont il vaut mieux connaître les limites. Décryptage en cinq points de vigilance.